Michel Barnier refuse de parler anglais. « Je parlerai français ».

Enfin, un Français avec des couilles !

Michel Barnier

Enfin, un Français avec des couilles ! Avec, en plus, de la dignité et de la matière grise.  Il en faudrait des millions comme ça, alors que la grande majorité des Français a lâché prise complètement inconsciente de la responsabilité qui leur incombe pour la sauvegarde de notre civilisation. La langue est beaucoup plus qu’un simple instrument de communication, la langue est culture, la langue est « forma mentis’, la langue est civilisation.

Michel Barnier a mille fois raison. Pourquoi l’on ne demande pas, plutôt, à Teresa May et à tous le Britanniques de parler français au sein de l’UE compte tenu du fait que les citoyens ressortissants de la civilisation gréco-latine constituent la grande majorité au sein de l’Union européenne, les anglophones étant une toute petite minorité. Où est la démocratie dans cette imposition forcée de l’anglais ?

Ce que personne ne semble comprendre c’est que dans le contexte des institutions européennes et de toutes les organisations internationales le français est au service de la civilisation gréco-latine de sa forme de pensée, de ses valeurs, de sa sauvegarde et de son identité.

Anna Maria Campogrande


 

5 commentaires

  1. La question qu’il faut se poser est qui est derrière la construction européenne 🤔

  2. avec la sortie de l’angleterre de l’europe, il n’y reste pas de pays anglophones, alors pourquoi communiquer en anglais ? les anglos. se targuent d’être ouverts sur le monde, mais c’est de la simple hypocrisie puisqu’Ils profitent des efforts des autres de parler 3 ou 4 langues alors que eux se limitent à la leur.

    • Certains diront « Oui, il reste Malte ». Certains diront « À cause de l’influence américaine dans le monde, l’anglais demeure la première langue étrangère étudiée en Europe, à cause des affaires et de la science. »

  3. Heureusement qu’il reste encore un français de France avec des couilles française .

Les commentaires sont fermés pour cet article.