« J’ai aimé » Irène sur mars

« Je vais au théâtre en français c’est pour que la pièce soit « du début à la fin » en français!!!

Je suis allée à la pièce « Irène sur mars » cette semaine, j’ai bien aimé; sujet nouveau et divertissant, je me suis laissée emportée par la pièce jusqu’à la finale… où j’ai décroché!

J’imagine que la chanson en finale de la pièce se veut l’illustration du thème, du ton, de la chute pour clore l’histoire dans laquelle on nous a embarqués pour nous faire revenir dans la réalité tout en conservant en mémoire un air que l’on peut chantonner en souvenir d’un bon moment passé au théâtre. Mais comment revenir agréablement à la réalité alors que j’ai été bercée dans cette fiction « en français » pour à la fin devoir faire l’effort mental de traduire la chanson de fermeture présentée « EN ANGLAIS ». Choquant et frustrant!

Je vais au théâtre en français c’est pour que la pièce soit « du début à la fin » en français!!!  Il n’est pas donné à tout le monde de sauter du français à l’anglais sans effort ni coupure mentale ou affective et j’en suis.

La même tendance se produit au cinéma québécois, je suis très frustrée. Plus que moi qui suit une consommatrice, je m’attends à ce que le milieu artistique francophone soit soucieux de protéger sa présence, chacun dans sa discipline, en s’encourageant les uns les autres, que ce soit en théâtre ou en chanson ou autrement. Et surtout, au-delà de tout ça, s’il vous plaît respectez le public à qui vous vous adressez.

J’espère que ce message sera écouté du milieu artistique francophone pour faire rayonner notre belle langue.

Micheline Lefebvre