C’est « écoeurant »! Que devons-nous faire?

La « boutique APPLE » au centre Fairview de Pointe-Claire

Il y a quelques jours j’ai apporté un ordinateur pour réparation à la « boutique APPLE » au centre Fairview de Pointe-Claire dans la région de Montréal.

L’employé qui a reçu l’appareil écrivait les problèmes que je décrivais. Ces écrits étaient destinés aux employés « en arrière ».  À la fin j’ai reçu un courriel dans lequel on voyait que les notes étaient écrites EN ANGLAIS, Maintenant mon ordinateur est prêt. J’ai reçu un courriel à cet effet. Devinez dans quelle langue ce courriel est rédigé! UNIQUEMENT EN ANGLAIS! Dans d’autres occasions on m’a déjà répondu que « c’est destiné à envoyer en Californie », mais cette fois c’était destiné aux employés locaux. Emploient-ils des unilingues anglophones?

Alors au Québec le client parle en français à l’employé qui reçoit la marchandise. Ce dernier, qui en passant parlait très bien français, écrit les notes destinée à d’autres employés travaillant au Québec en ANGLAIS. À la fin, vu que les notes étaient en ANGLAIS, on suppose que le client est anglophone et on l’avise que le travail est terminé EN ANGLAIS.

Mais tout cela est exactement le contraire de ce qui devrait être!

À la même « boutique APPLE » je me suis déjà plaint plusieurs fois que les employés se parlent EN ANGLAIS entr’eux même devant le client qui les a interpellés en français.

Voilà. C’est une écœuranterie.

Pierre (Pietro) Biacchi

Note d’Impératif français : Ce problème existe parce que ces entreprises prédatrices ne précisent pas à leurs employés que la langue de travail au Québec est le français! Les virus sont dans la vision et les missions de ces multinationales. Alors pas de pitié, dénoncez-les ici et internationalement puisqu’elles imposent leur anglomanie partout!

1 commentaire

  1. Vous devriez aller chez ZONE ACCRO près du COMPLEXE DESJARDINS, la prochaine fois. Ils donnent un excellent service, en français , courtois et les prix sont excellents aussi.

Les commentaires sont fermés pour cet article.