Surtaxation scolaire

L’Outaouais a toujours été une région ABANDONNÉE PAR LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Que pouvez-vous faire pour renverser cette tendance?

Je demeure à St-André-Avellin depuis avril 2011. Le montant de taxes scolaires que j’ai eu à payer est passé de 388,14$ à 582,83$, soit une augmentation de 50% en 6 ans, ou de 10,8% la dernière année. C’est ce que vivent tous les parents d’enfants d’âge scolaire en Outaouais ainsi que tous les contribuables qui, comme moi, peuvent verser leurs taxes scolaires à la Western Quebec School Board, mais choisissent de supporter le système scolaire francophone. Quand on sait qu’il en coûte moins de la moitié en taxes scolaires aux parents anglophones de l’Outaouais, plusieurs contribuables laissent tomber leurs valeurs pour éviter de se faire flouer, ce qui a pour conséquence de hausser la facture de ceux qui sont prêts à défendre la loi 101 ainsi que celle des parents de jeunes enfants qui eux, n’ont pas le choix. L’Outaouais a toujours été une région ABANDONNÉE PAR LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Que pouvez-vous faire pour renverser cette tendance?

Fannie Rémillard, enseignante retraitée
St-André-Avellin

2 commentaires

  1. « L’Outaouais a toujours été une région ABANDONNÉE PAR LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Que pouvez-vous faire pour renverser cette tendance? » Le fait d’être une région « conquise » du Parti libéral du Québec n’aide d’aucune façon. Aux prochaines élections provinciales, je donnerai mon vote à la Coalition Avenir Québec (CAQ), parti non souverainiste qui a la volonté nécessaire pour régler cette situation en Outaouais (voir intervention de M. Jean-François Roberge, député de Chambly: http://www.lapresse.ca/le-droit/actualites/education/201705/30/01-5102936-taxes-scolaires-en-outaouais-les-familles-nen-peuvent-plus.php

  2. Les municipalités sont en train d’adopter des résolutions demandant fermement au gouvernement de régler la situation, avec effet rétroactif.

Les commentaires sont fermés pour cet article.