«Sorry, I speak French»

Crédit photo : mypostcard

Le Devoir 25 novembre 2017 | André Braën Ottawa, le 24 novembre 2017 | Actualités en société

On connaissait évidemment le « Sorry, I don’t speak French ». Aujourd’hui, à Montréal, on pourra lui ajouter un « Sorry, I speak French ». Il y a quarante ans maintenant, la loi 101 était adoptée. Quelle avancée spectaculaire !