Marche et ralliement pour l’égalité, contre la discrimination

Journée d'action citoyenne pour l’égalité de statut au français et aux francophones dans la capitale du Canada

Le mercredi 31 mai prochain, toute la population est invitée à se faire entendre et à se mobiliser en faveur du français comme langue officielle au sein de la Ville d’Ottawa (www.ottawabilingue.ca)!

Afin de convaincre les gouvernements fédéral et ontarien et le Conseil municipal d’Ottawa d’abandonner ses discriminations, la Journée d’action citoyenne pour #OttawaBilingue prévoit deux activités, soit une marche matinale vers l’Hôtel de Ville et un ralliement citoyen en soirée à l’École secondaire publique De La Salle.

Soyons nombreux!

Renseignements : 613 744-8982

1 commentaire

  1. De quoi Impératif Français se mêle-t-il?

    Ce n’est pas sérieux! Il veut maintenant aller faire la loi au Canada? Ce même pays qu’il ne cesse d’insulter? Qu’il traite constamment de pays étranger ennemi du « peuple québécois. C’est de ce Canada-là qu’il parle et chez qui il veut maintenant commencer à faire la loi et les emmerder à leur tour autant qu’il nous emmerde au Québec.

    On savait qu’ils étaient tous des extrémistes décidés à détruire tout ce qui n’est pas français au Québec, mais de là à vouloir s’attaquer aux autres provinces, là ça dépasse les bornes. Malgré ce qu’il en pense, les Canadiens, peu importe leur province, n’ont pas l’intention de s’en laisser imposer. C’est bien assez qu’on est obligé de les endurer ici.

    Remarquer que d’une certaine façon, tout ça pourrait nous aider. S’ils veulent absolument s’attaquer au Canada et à tous les Canadiens, ils oublient qu’en le faisant, toutes les inégalités et la discrimination rampante contre les anglophones et la langue anglaise qui existe au Québec deviendront beaucoup plus évidentes et de plus en plus difficiles à justifier.

    Surtout qu’on vient d’avoir la preuve qu’ils mentent effrontément malgré le fait qu’ils sont tous au courant de la vraie situation du français au Québec, pour ne parler que de notre province.

    Exemple: ce petit extrait d’un texte écrit par Benoit Aubin « … Pourtant, une étude de Statistique Canada publiée cette semaine montre que les francophones ont réussi la conquête de leur territoire. En 1901, 30 % des anglophones et des allophones parlaient aussi français. En 2011, ce sont 70 % des anglos et 55 % des allophones. Les seuls qui sont restés relativement unilingues sont les majoritaires francophones, passant de 34 % de bilingues en 1901 à 40 % en 2011. En clair, ce sont les «autres» qui ont dû apprendre notre langue…  »

    La vérité c’est que les Québécois ne sont pas un « peuple soumis, opprimé par les Anglais » comme Impératif Français et tous les autres du même acabit tentent de nous croire. La vérité est exactement le contraire.

    Question que je pose, comme ça, au hasard. Cet élan soudain, contre le fait qu’Ottawa, capitale de notre pays « bilingue » devienne officiellement ville « bilingue », ne cacherait-il pas plutôt, un signe qu’ils savent déjà très bien que le français n’est en danger nulle part, bien au contraire, que leur règne tire à la fin et qu’il leur faut maintenant se trouver une nouvelle façon de provoquer une réaction de défense de la part des anglophones qui, eux aussi tiennent à ce qu’on respecte leur langue?

Les commentaires sont fermés pour cet article.