L’aréna Paul-et-Isabelle-Duchesnay est-il à Gatineau ou en Ontario?

Content que tu aies fait une plainte aux langues officielles pour les bons services que tu as reçus aux douanes de la capitale du Canada, Ottawa. J’ai passé par là l’an passé et je me suis aussi senti humilié comme toi. J’ai aussi fait une plainte avec une promesse que ça changerait. Enfin, il semble que rien n’a changé.

Très encourageant pour aller fêter le 150 ans dans cette capitale supposément bilingue.

Enfin, j’aimerais t’informer qu’à l’aréna Duchesnay où je vais patiner 3 fois par semaine, qu’après plusieurs demandes de ma part que le poste de radio de l’aréna soit syntonisé sur une station de langue française (qui diffuse de la musique bilingue par surcroît), on le syntonise toujours sur une station unilingue anglaise d’Ottawa. J’ai fait une plainte à la Ville et j’attends toujours une réponse de leur part. Il semble que ce n’est pas trop demandé qu’on puisse à Aylmer entendre de la musique francophone tout en patinant dans un aréna québécois.

Germain Roy

Adresses utiles :

Mairie : Maire@gatineau.ca; Commission des loisirs, des sports et de la vie communautaire : carriere.marc@gatineau.ca; duggan.mike@gatineau.ca; begin.richard@gatineau.ca

2 commentaires

  1. TOUT A FAIT RAISON…J,EN AI FAIT LA MEME CONSTATATION LORS DE MA DERNIERE SORTIE. A L’ARENA CHOLETTE, ON PATINE AVEC UN POSTE DE RADIO FRANCOPHONE. C’EST A LA VILLE D’Y REMEDIER.

  2. Ça c’est un problème récurrent. À l’époque où j’accompagnais mes enfants pour les séances de patinage libre, j’avais fait une plainte, moi aussi, et la Ville m’a assuré que la politique était de syntoniser un poste gatinois – mais ce qui arrive c’est que le message ne filtre pas jusqu’au responsable sur place à Aylmer, ou qu’il ou elle ignore le règlement. D’ailleurs, c’est un problème dans bcp de commerces à Gatineau – même le comptoir St-Vincent-de-Paul d’Aylmer diffuse toujours un poste d’Ottawa. Sauf que là on parle de la Ville, francophone, quand il s’agit du patinoire. Ce n’est pas juste la question de la musique : les annonceurs dans les commerces de Gatineau paient les radios gatinoises pour diffuser leur messages aux Gatinoises et aux Gatinois. Quand ce sont les radios d’Ottawa qui sont diffusées, ce sont les entreprises et les radios d’Ottawa qui en profitent, au dépens de celles de Gatineau. La question est importante. C’est une question de l’ambience de la ville, et c’est aussi une question économique.

Les commentaires sont fermés pour cet article.