Amadeus en anglais « en ciné-concert »

Ah, la fascination de la V.O. (à géométrie variable)

Dans l’élite qui nous dirige, il existe une fascination pour la V.O. (version originale) même quand le texte est parfaitement traduisible, comme si les yeux rivés sur le bas de l’écran pour suivre des sous-titres souvent approximatifs et plus laconiques par nature étaient un progrès par rapport au cinéma parlant français quand les yeux peuvent apprécier toute l’image. Ajoutons que les distributeurs remercient beaucoup les gens qui adorent les V.O. (c’est nettement moins cher de sous-titrer un film que de le doubler correctement)!

Voilà que la Place des Arts de Montréal va projeter le film Amadeus en anglais « en ciné-concert » les 2 et 3 juin. La VF d’Amadeus est très bonne, mais on ne transige pas avec la fascination de la V.O.

Les mélomanes savent que le film Amadeus lui n’a pas respecté les V.O. des chants (opéras et arias en allemand ou en italien)… Ils ont été traduits en anglais (sauf le Requiem).

On apprend que le Palais des Arts présentera « en live » (avec orchestre) ces airs « originaux » en anglais… Le respect de la V.O. s’arrête-t-il au respect de l’anglais, mais pas à celui de l’œuvre de Mozart ?

Patrick Andries