Le français et le Premier Ministre… « baveux » !

C’est  avec une indignation non contenue que je vous exprime ma profonde amertume  sur votre  réponse condescendante  quand  au bilinguisme  de votre  capitale nationale  par une réponse « baveuse » comme vous l’avez soulignée ultérieurement y faisant une relation n’ayant  aucun rapport à la question avec Gatineau n’ayant pas de statu bilingue  (à 90%  francophone pour votre information).   Quel manque de jugement et surtout de respect pour notre langue et notre héritage.

Il est d’autant plus odieux  que  vous vous permettez  de n’être  « baveux »  qu’avec  les gens de  langue  française,  mais jamais  aussi « baveux »  et méprisant  avec toute  autre  communauté de ce pays que vous chérissez tant. Jamais vous n’oseriez  afficher un tel commentaire envers toute autre communauté. Deux poids, deux mesures.  Votre attitude démontre bien  le mépris  que vous avez envers notre  peuple, son héritage ,son histoire,  sa langue et  son identité.

« Anybody  but  frenchies » est votre réel leitmotiv.

Vous avez encore raté une belle occasion de vous cautionner auprès de notre peuple.. tel père, tel fils…

C’est cela le Canada que vous proposez? Non, merci!

Dominique Vadeboncoeur