L’arrogance de Postes Canada

Ceci se passe au Québec!

Postes Canada

«  I don’t speak French. Speak to me in English ».

Monsieur Jean-Paul Perreault
Président de l’Impératif français
Gatineau

Monsieur Perreault, 

D’entrée de jeu, permettez que je vous félicite bien sincèrement pour les efforts que vous déployez à la défense et au mieux-être de notre belle langue française. Vous aurez laissé votre marque dans les esprits et les cœurs des francophones, non seulement dans la région, mais aussi dans le Québec, le Canada et, pourquoi pas dans le monde. Félicitations et continuez sur votre élan dynamique que j’espère aussi contagieux!

Permettez que je vous raconte un fait que je viens de vivre. Le 12 août, à 10 heures 15, je sors de l’entrée de ma fermette à l’Ange-Gardien. Le facteur, dans la trentaine, est sur le point de déposer mon courrier dans ma boîte rurale. J’arrête ma voiture et lui dit : « Monsieur, vous n’êtes pas obligé de déposer mon courrier dans ma boite, je vais le prendre. Donnez-le-moi, je suis là »  je prends le courrier. Il me dit : «  I don’t speak French. Speak to me in English ». Je lui dis qu’on est au Québec, dans un milieu exclusivement francophone. Aucune réaction de sa part. Incidemment, le monsieur n’est pas un occasionnel, c’est un postier régulier, je l’ai vu à quelques reprises depuis au moins un an.

Pourriez-vous s.v.p. faire tenir ma lettre à des personnes d’influence qui pourraient remédier à la situation déplorable que nous vivons en milieu francophone très majoritaire alors que nos services qui devraient nous être donnés en français ne le sont pas. « Try this, Mr Perreault, on the Ontario side, and wait to see what the reactions of those guys up there would be »

En vous remerciant de prendre cette note à votre attention. Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président d’Impératif français, mes salutations les meilleures.

Marcel Lahaie,
L’Ange-Gardien (Québec)

 L’Ange-Gardien, le 15 août 2016, Fête nationale de nos amis Acadiens.