En France (et ici?)

L’attitude des entreprises vis-à-vis du français

Yves Montenay

Yves Montenay

La politique  d’anglicisation des entreprises est contre-productive : une bonne compétitivité passe par un bon management humain donc par le français en France. 

Les Français constatent la place croissante de l’anglais dans leur vie quotidienne. Certains sont indifférents, voire favorables, à sa diffusion en France et dans les pays francophones, alors que d’autres s’en inquiètent fortement.

Après bien de nombreux et brillants auteurs, j’ai publié un livre « La langue française, arme d’équilibre de la mondialisation » (Les Belles Lettres), faisant le point sur cette question. Son originalité est de donner une grande place aux entreprises. (…)

En France (et ici?), la pression de l’anglais est très forte, et sa progression impressionnante. Cela amène beaucoup de mes camarades de combat pour le français à traiter les chefs d’entreprise de « traîtres ». Ce à quoi ils ripostent en les traitant de «ringards». Je trouve ce différend désastreux, car nous avons besoin de tout le monde et plus particulièrement des entreprises, car ce sont elles qui imposent la langue de travail, voire la langue tous les jours.

La suite : http://yvesmontenay.fr/2016/02/08/lattitude-des-entreprises-vis-a-vis-du-francais/