Chapeau à vous les Québécois…

chapeau à vous 2016Chapeau à vous les Québécois et les minorités francophones au Canada et aux Etats-Unis pour le combat que vous menez depuis longtemps déjà pour défendre le français en Amérique du Nord. Comme on dit en France nous vous devons une fière chandelle. Pour moi c’est une « erreur de l’histoire » qu’il y’ ait seulement 10 millions de francophones pour au moins 330 ou 340 millions d’anglophones sur ce continent (que dire des indiens c’est encore pire pour eux). Je souhaite vraiment que le nombre de francophones augmente fortement en Amérique du Nord et que d’autres endroits que le Québec deviennent majoritairement francophones. Plus facile à dire qu’à faire mais c’est vraiment ce qu’il faudrait pour notre langue (« culture ») en Amérique du Nord afin qu’elle prenne définitivement son essor et qu’on sorte de cette domination anglo-saxonne, américaine, d’ailleurs nous aussi en Europe on en souffre beaucoup. Y’ a du boulot !!!  Et en France tout se passe comme si ce sujet n’avait que peu importance alors qu’il est capital pour notre avenir…

Continuez de vous battre là-bas de l’autre côté de l’Atlantique. Vous êtes formidables !!! Je vais voir pour faire connaître votre association et pour continuer de faire ma part afin d’éveiller les consciences concernant la cause de la défense du français en Amérique, chez nous en Europe et partout où il est parlé. Cette cause me tient trop à cœur depuis trop longtemps pour que je reste les bras croisés.

Je vous souhaite à vous les francophones d’Amérique du Nord tout le meilleur pour l’avenir et je souhaite que notre langue s’y maintienne, s’y renforce et s’y épanouisse pleinement…

Meilleures salutations

Michaël Fatigati, France

3 commentaires

  1. Chapeau à vous les algonquinophones du territoire algonquin d’avoir maintenus et développés votre langue jusqu’à aujourd’hui en surmontant tous les obstacles qu’on vous ont lançer. Vous avez biens contribuer à la diversité linguistique de notre monde.

    Et chapeau à vous encore pour avoir appris une langue seconde pour communiquer avec le reste de la planète dans une langue commune sans avoir l’intention d’imposer la votre à l’extérieur de votre propre térritoire autochtone.

    Nous pouvons beaucoup apprendre de vous dans la promotion de la justice linguistique dans le monde.

  2. Merci à vous Français qui avez cette cause à cœur. Nous avons pourtant l’impression ici en Amérique et au Québec en particulier que la question de la langue est un sujet qui indiffère la France dans sa majorité. nous avons le sentiment d’être le peuple francophone qui défend sa langue bien avant la patrie mère du français. Souvent on se demande pourquoi, comment se fait-il que vous ayez si peu de fierté à mettre de l’avant votre propre langue. Il y a plus d’anglicisme en France qu’il y en a chez nous au Québec dans cet océan anglophone. Si la France n’avait pas abandonné l’Amérique en 1760 le Canada serais francophone et les États Unis à l’ouest du Mississippi serais aussi francophone.

  3. Entièrement d’accord

Les commentaires sont fermés pour cet article.