À vos marques !

Consommateurs avertis, à vos « marques »… !
Loblaws, Provigo, Maxi, Intermarché, Axep… toujours en faute

Référence initiale : www.imperatif-francais.org/a-vous-la-parole/parole-2016/provigo-ou-de-la-proverbiale-canadian-malhonnetete/

Loblaws : customerservice@loblaws.ca
Provigo : serviceclientele@provigo.ca
Maxi : www.maxi.ca/fr_CA/customer-service-feedback-form.html
Intermarché  : ??? (aucune façon de joindre cette bannière par courriel !!)
Axep : ??? (aucune façon de joindre cette bannière par courriel !!)

Je désire signaler qu’en dépit des messages acheminés aux supermarchés concernés, ceux-ci, manifestement, n’ont vraiment rien à cirer de la qualité de la langue française.

En effet, la formulation fautive, et dénoncée avec raison à la faveur de la page numérique annoncée en exergue, se voit reconduite… quelques semaines plus tard.

C’est ainsi que dans les circulaires commerciales de la semaine du 16 au 22 Juin 2016, chez Intermarché  et Axep, ainsi que Maxi, nous lisons (p. 1 de l’encart supplémentaire « Collection Trouvailles ») le libellé suivant :

« De biens bons burgers de boeuf fumé »

(réf. : www.circulaires.com/Inter-Marche/?region=Montreal,  www.circulaires.com/Marche- Axep/  et  www.maxi.ca/fr_CA.html -> voir saisies d’image ci-dessous)

Consommateurs avertis, à vos marques ! (06-2016)

L’erreur est humaine, je n’en disconviens pas.
Sa reconduction aveugle, en revanche, participe du mépris de la clientèle. Et présente de la sorte l’indice d’un professionnalisme Zéro.

Ainsi donc, le bilinguisme systématique en sol québécois français, ça ne leur suffit pas.

Il leur faut au surplus déglinguer notre langue.

Et c’est sans compter – Oh que non ! – l’ambiance musicale dans tous ces établissements (sauf exceptions rares, extrêmement rares) : English American Music Only ! Of course.

Québécoises, Québécois, nous nous conduisons en peuple aliéné en acceptant passivement – et en permanence – ce mépris on ne peut plus explicite et sciemment entretenu du pays des Félix Leclerc et de Gaston Miron par Loblaws et ses serviles filiales. Et notamment dans l’enceinte de ses enseignes exclusivement québécoises !

Alors, je dis : Consommateurs avertis, à vos « marques »… !

Louis-Jacques  Delacampagne
citoyen québécois, le 19 juin 2016