Tolérance zéro

Le cas « La Popessa »

LA POPESSA

Suite à une visite à l’établissement LA POPESSA où la radio fonctionnait en anglais, l’employée « Andrea » m’a dit que je n’avais qu’à le demander. J’ai rétorqué que je ne devais pas être obligé de le demander, mais que cela devait être la normalité. L’employée a essayé de le changer, mais à la place l’a éteinte et m’a dit qu’elle avait été incapable. (comme quoi c’était un mensonge le fait que je n’avais qu’à le demander). J’ai appelé et j’ai parlé avec la patronne (SOPHIE OUIMETTE) laquelle m’a donné comme prétexte que c’était le seul poste qui ne « grichait » pas. Je l’ai invitée à laisser la radio éteinte, mais elle a refusé en disant qu’elle fait ce qu’elle veut.

IL FAUDRAIT UNE ACTION MUSCLÉE AUPRÈS DE CETTE CHAÎNE ( https://www.google.ca/search?q=LA+POPESSA&oq=LA+POPESSA&aqs=chrome..69i57j0l5.4387j0j1&sourceid=chrome&es_sm=119&ie=UTF-8 ) afin de les mettre au pas et particulièrement auprès de l’établissement incriminé dont les coordonnées sont sur la photo ci-jointe.

Autre adresse utile : http://www.popessa.ca/fr/contact

Merci d’intervenir!

Pierre Biacchi, Montréal