Ras le bol du Pontiac!

Le Pontiac est la dernière roue de la charrette québécoise, voire tout simplement la honte de cette belle province.

https://www.facebook.com/west.quebecpost/photos/a.901888646512544.1073741828.901877453180330/970571619644246/?type=1&theater

Pontiac JournalExcellent ! J’ai travaillé en français pour le journal du Pontiac et comprends parfaitement que pour vivre des publicités il soit obligé de s’exprimer dans les deux langues – hélas – parlées au Pontiac.

Le problème n’est pas du tout au niveau de ce journal auquel je ne jetterai pas la pierre.

Il est inadmissible de devoir parler l’anglais au Québec. Contrairement aux mensonges en vigueur, le bilinguisme n’est surtout pas une richesse, mais une source de division. Ce n’est pas un hasard si culturellement, économiquement parlant, le Pontiac est la dernière roue de la charrette québécoise, voire tout simplement la honte de cette belle province.

Il est insupportable que des employés d’organismes officiels s’expriment en ânonnant laborieusement dans un français plus qu’approximatif.

Il est irrecevable que des familles présentes depuis plusieurs générations dans la région ne soient pas foutues d’aligner deux mots de français.

Est-il normal qu’un préfet ou autres élus, aussi sympathiques qu’ils puissent être soient incapables de s’exprimer correctement en français ?

Il est également intolérable que la langue française soit marginalisée et reléguée à la portion congrue au sein des dits organismes.

Il est inadmissible d’être obligé de demander des traductions en français de commentaires imposés exclusivement dans le dialecte de Jack L’Éventreur lors de réunions publiques organisées notamment par la SADC Pontiac. Il est toujours révoltant de constater ces airs pincés et indignés suivant ce genre de requête semblant se rapprocher d’un crime de lèse-majesté, majesté dont je n’ai par ailleurs rien à faire ! Susceptibilité ou pure bêtise à fleur de peau ?

Il est pathétique de lire les textes pondus en « français » par l’association touristique du Pontiac. À la perfection nul n’est tenu, mais tout de même ! Si vous pensez attirer des touristes avec vos galimatias sans queue ni tête…

J’ai trouvé consternant de voir corriger un de mes textes SANS AUCUNE FAUTE (courtoisie et respect obligent) par Mme Rhonda PERRY de la SADC Pontiac à laquelle j’avais soumis un de mes articles aux fins de rajout éventuel. Il va de soi que les talents de cette personne nullement équipée pour me corriger ne l’autorisent pas à se livrer à ce genre d’exercice… En se limitant à rajouter des fautes grossières à un texte à l’orthographe parfaite, Mme PERRY s’est ridiculisée, la pauvrette.

C’est ça, le Pontiac. Des ignares se la pètent dans leur bureau aux frais du contribuable. C’est hautain et jaloux de ses petites prérogatives, c’est mauvais, mesquin et susceptible. Ca mange à l’aide de couverts en argent, mais ça ne sait pas les tenir. Ca cause anglais…

Cette intervention pourra être censurée, mais sera visible sur mon site http://pontiacmaringouin.e-monsite.com/
Joel Deplanque

1 commentaire

  1. You insulting people – the language of « Jack the Ripper » – it’s no wonder that this province is known to be the hateful, despicable place that it is and you should not be allowed to reside in the beautiful Pontiac with your separatist mentality. Disgusting group!

Les commentaires sont fermés pour cet article.