Pratiques d’embauche méprisantes

Un autre cas : Thai Express à l'Île-Perrot

Thaï ExpressVoici ce que ma conjointe et moi avons vécu hier le 24 juin (fête nationale du Québec) vers 19 h au restaurant Thai Express du boul. Don-Quichotte à L’Île-Perrot.

Incroyable mais vrai, le Monsieur qui nous a accueilli pour prendre notre commande ne parlait, ni ne comprenait, ni ne lisait le français…

Il a été incapable de comprendre le plat que je lui indiquais au menu près du plafond, ni l’affiche « boeuf à la citronnelle » que je lui montrais…

Tous les Thai Express que nous avons fréquentés (incluant dans le « West Island ») nous ont accueillis et servis sans problème en français…

Comment se fait-il que cet homme ait été embauché chez vous, au Québec, à l’Île-Perrot pour servir la clientèle alors que la seule langue officielle au Québec est le français? Si je déménageais en Thaïlande et ne voulais parler que le français, on me dirait quoi d’après vous ? Lorsque le gérant l’a embauché, le français était-il important ?…. J’en doute énormément.

Vos plats sont excellents. Mais nous ne reviendrons jamais à ce restaurant, mettez-vous un peu à notre place, vous feriez quoi? (…)
SVP, je vous rends service en vous écrivant: nous sommes au Québec, assurez-vous, comme dans tous les autres Thai Express, que les employés qui nous accueillent parlent et comprennent le français…

Claude Lahaise

Page pour commentaire : http://thaiexpressileperrot.com/contact/1053/Thai-Express-%28Ile-Perrot%29

10 commentaires

  1. Un truc tout simple : Quand ça arrive , tu fais exprès pour montrer que tu as bien des sous dans ton porte-monnaie , et tu prend la porte illico…. Ils vont s’assurer la prochaine fois que tu sois bien servi EN FRANÇAIS… Je l’ai fait dans plusieurs commerces , et c’est tellement tordant de voir leur expression quand ils voient que tu avait l’intention de dépenser chez-eux et qu’ils n’auront rien car ils n’ont pas été en mesure de te servir adéquatement!

  2. Effectivement beaucoup de restos qui ne parle pas francais et faut insister ou aller dans un autre resto.

  3. Quitter n’est pas toujours la solution. C’est parfois leur donner raison. L’établissement doit accueillir et servir en français. Point à la ligne! Insistez, continuez à parler en français, mais surtout ne parlez pas anglais, car ce serait fournir à l’établissement le service qu’il doit, lui, vous fournir en français!

    • Au contraire, je crois qu’il faut quitter la place quand les francophones ne sont pas respectés… Il faut toutefois avoir l’obligeance d’en expliquer la raison (poliment).
      J’en ai fait l’expérience à Gatineau, au Thaï Express. La jeune fille qui m’a servi ne pouvait rien dire en français. J’ai appelé le gérant pour lui expliquer que c’était inexcusable et que je refusais d’être client d’une telle entreprise. Quelques mois plus tard, j’y suis retourné et c’était la même jeune fille. Elle ne m’a pas reconnu mais elle m’a servi en français! (un français boîteux, il est vrai, mais tout de même, l’effort était là.)
      Il faut donc parfois compter sur l’esprit mercantile des gérants pour changer les choses.
      Bravo à tous ceux qui participent à ces changements.

  4. Il y a des restos ici a st-michel ou ca m’est arrivé, la solution toute simple, je me suis levé et j’suis partie manger ailleur.

  5. Vous faite très bien d’en parler, et votre commentaire est pertinent et courtois

  6. Cette semaine au comptoir de commandes à l’auto chez Tim Horton, le caissier ne comprenait pas le français. J’ai demandé à voir la gérante. Je lui ai dit que cette personne ne devrait pas servir le public. Elle était d’accord avec moi. Mais, elle ne m’a pas dit si elle allait corriger cette injustice?

    • Do you speak English ? No ? well that’s too bad ….still I don’t think you should get this poor man fired …. have some compassion why don’t you !

  7. J’ai écrit pour me plaindre d’une même expérience à l’Office québécois de la langue française (# de réf: 059379) concernant une visite que j’avais faite au restaurant Qing hua Dumpling, 1676, rue Lincoln à MTL. Un dossier aurait été ouvert à cet effet. Je cite la réponse à ma lettre: « À la suite du dépôt de votre plainte, un dossier a été ouvert et une analyse est en cours. Si celle-ci révèle qu’il y a contravention à la Charte de la langue française, soyez assurée qu’une enquête sera menée. » Depuis le 21 mai 2014, je ne sais rien de plus…

  8. Merci de vous tenir debout

Les commentaires sont fermés pour cet article.