Pas fort! La bêtise humaine existe.

Certains commis de Jean Coutu...

Jean Coutu 2015Ici, ce qui est en cause c’est l’influence anglicisante de la vision canadienne sur le Québec. 

Malheureusement, certains commis de Jean Coutu  refusent de comprendre que parler français au Québec, c’est s’adresser à « tout le monde » sans exception. C’est la langue d’usage public que tout le monde doit connaître au Québec sinon apprendre.

Et ce n’est pas tout! Il faut vraiment considérer les anglophones comme des moins-que-rien pour penser qu’ils ne comprendront pas l’expression « Bonjour » qui, en plus d’être agréable à l’oreille, est « internationale »!

« Bonjour » et tout est possible!

Plainte : Des citoyens s’offusquent. Un exemple :

Sur le Plateau, à Gatineau, au Jean-Coutu, c’est rendu qu’on vous accueille de façon bilingue maintenant. On vous dit en arrivant « Bonjour – Hello » systématiquement!

Adresse utile 

Page commentaire de Jean Coutu :
http://www.jeancoutu.com/nous-joindre/formulaire/autres/

3 commentaires

  1. Étant donné que plusieurs algonquins suivent l’exemple des québécois de souche en apprenant la langue maternelle comme langue d’instruction et l’anglais comme langue seconde, l’anglais sert naturellement de langue commune. Pour changer ça, il faudrait soit imposer le français aux peuples autochtones ou promouvoir une langue auxiliaire alternative. À présent, les autochtones font juste copier l’exemple des québécois de souches.

  2. Moi je trouve cela agréable quand on me parle français au Québec

  3. Que c’est desagreable ces niaiseries sur qui parle quoi. Une vraie dictature de certains zeles de la langue. Super ennuyant. Plus vous etes autocrate plus les gens ne voudront pas parler francais meme si ils sont bilingues. Vous attirez la haine avec ce genre de commentaires. Cessez les guerres linguistiques. English is here to stay, don’t push, you are really annoying.

Les commentaires sont fermés pour cet article.