Nous allons remplacer « Best Sellers » par « Meilleures ventes »

Réponse d’un éditeur français à qui j’avais écrit ce matin :

Expéditeur: « Causeur.fr » <info@causeur.fr>
Date: 21 octobre 2015 11:54:35 UTC−4
Destinataire: Paul Morissette
Objet: Rép : Contact avec Paul Morissette

Bonsoir,

Merci pour votre remarque, nous allons remplacer « Best Sellers » par « Meilleures ventes ».

Très bonne soirée à vous.

Causeurfr 2015

Equipe Causeur.fr

Le 21 octobre 2015 16:48, info@causeur.fr <info@causeur.fr> a écrit :

Un formulaire a été soumis le 21 Octobre 2015, via: /contacts [IP 104.221.11.45]

Pourquoi utilisez-vous la langue anglaise à répétitions ? Pourquoi  » Collector Best Sellers »? Ça ne se dit pas en français? Seriez-vous, vous aussi, un des nombreux fossoyeurs de la langue française que l’on trouve partout en France? Comme cet imbécile de Ruquier avec son  » Flop ten « . En France, il n’y a pas de nombre après  » neuf  » ? Je suis Québécois et je suis allé en France sur un avion d’Air France. Non seulement tous les films offerts étaient américains mais même les émissions de télévision. Honte aux Français qui s’écrasent .

Paul Morissette

2 commentaires

  1. Quelques références utiles:
    *Alfred Gilder: En vrai français dans le texte – Dictionnairefranglais-anglais # le cherche midi éditeur, Paris,1999.
    * les éditions Christine Bonneton possèdent une collection étoffée de « dictionnaires du français régional »: http://www.editions-bonneton.com
    Après lecture, par exemple, de Le parler de Lorraine, tout francophone qui se respecte n’utilisera plus le mot anglais bully, mais bourriaudeur!
    Et petit-déjeuner peut aussi se dire frichti(c), influencé de l’allemand Frühstück. Après tout , lit et frichti est préférable à bed and breakfast.
    * aux éditions Belin, Paris, la collection Le français retrouvé est très utile. On y trouve entre autres Trésors des racines grecques et Trésors des racines latines.

    Comme dit Mathieu Bock Côté dans Le Figaro du 16 mars 2015, …une langue meurt lors qu’elle emprunte SYSTÉMATIQUEMENT à une autre les les termes pour nommer les réalités nouvelles.
    (une autre signifie bien évidemment en l’occurrence l’anglais)
    A nous les francophones véritables et non-collabos d’être inventifs et courageux!

    Charles

  2. Je suis Français et j’habite à Londres où j’ai longtemps enseigné le français général et le français d’affaires. Les gens comme Ruquier sont effectivement la honte de la France et de la Francophonie.
    Mis à part cette information, je suggère quelques changements qui me sont venus à l’esprit récemment:
    * au lieu de weekend, employer un mot-valise: samedimanche, qu’on peut aussi abréger en sam’dim, à l’instar de aprem pour après-midi.
    * ne plus dire « namedropping », mais onomarrhée. Le recours au grec et au latin est toujours préférable au suivisme anglaiseux.
    * bancomate est préférable à distributeur automatique de billets ou son acronyme DAB. Un tel mot s’insère parfaitement dans la liste de mots comme condomate, panimate, etc.
    * domobile au lieu de mobil-home. Même nivomobile est préférable est motoneige.

    Salutations francophones,
    Charles

Les commentaires sont fermés pour cet article.