Les encarts bilingues dans nos journaux

Laisser passer, c’est accepter l’anglicisation du Québec

Destinataires : clbeliveau@ledevoir.com; communications.orange@expression.qc.ca

Orange - Les ViscérauxDans votre livraison de la fin de semaine, vous avez ajouté un encart de Orange: les viscéraux, une esthétique de l’appétence.  L’initiative a attiré mon attention et mon intérêt tant à cause du titre que de son contenu. J’aimerais visiter Saint-Hyacinthe pendant cette programmation. J’ai visité le site web très attrayant aussi.

Cependant, cet encart, à part la page couverture, ne répond pas à mes attentes linguistiques dans un Québec français. Je me suis retrouvé dans mes pires années d’horreur linguistique à l’U. d’Ottawa! Un bilinguisme intégral qui vous empêche de suivre dans une seule langue votre lecture. Bien sûr, on répondra qu’il y a le bailleur de fonds fédéral! Vous demanderez à ces responsables de faire mieux et à votre équipe de mieux surveiller l’usage de l’anglais.

Laisser passer, c’est accepter l’anglicisation du Québec.

Benoît Cazabon
Gatineau (Québec)