La CSDM encourage le non-apprentissage du français

Note d’Impératif français : Il n’y a qu’une langue commune d’usage public au Québec, le français. Il revient aux parents de toutes origines la responsabilité de comprendre les messages paraissant dans la langue nationale du Québec. La façon de faire de la CSDM est un encouragement direct au non-apprentissage du français en plus de présenter le Québec comme société multiculturelle où l’on peut imposer dans l’espace public d’autres langues que le français.

Ci-dessous, nous reproduisons quelques plaintes de citoyens :

CSDM 2015

La CSDM pose des gestes inconséquents et irresponsables!

La CSDM qui a pour mission première l’apprentissage du français surtout aux jeunes immigrants et se targue de promouvoir le français vient d’envoyer une lettre aux parents avec une mention en bas de page dans les langues anglaise, arabe et espagnole. Geste, à notre avis, inconséquent et irresponsable!

Lettre d’un citoyen à la CSDM :

Le 31 octobre 2015

Mme Catherine Harel-Bourdon
Présidente de la Commission scolaire de Montréal
info@csdm.qc.ca 

Madame,

La Commission scolaire de Montréal est une commission francophone, la plus grande au Québec. Sa mission, outre d’organiser des services éducatifs réguliers, est d’offrir des services à près de 4 250 élèves au secteur de l’accueil, soit des élèves nouvellement arrivés au pays. Or, la CSDM envoie actuellement des informations aux parents, lesquelles sont traduites.

J’éprouve un grand malaise en réalisant que ces communiqués sont, en effet, en plus du français, en anglais, en espagnol et en arabe. Je ne crois absolument pas que la CSDM a la responsabilité de traduire ses textes d’origine. Bien au contraire, cette façon de faire envoie un très mauvais message aux immigrants. Il n’y a qu’une langue officielle au Québec, le français, et il revient aux parents la responsabilité de comprendre les messages paraissant dans la langue officielle.

Votre façon de faire est un encouragement à négliger l’apprentissage de notre langue et une nouvelle menace pour sa survie.

Veuillez recevoir mes salutations respectueuses.

Paul Morissette
citoyen 

Adresse utile : info@csdm.qc.ca

1 commentaire

  1. Je vous demande pardon mais tant et aussi longtemsp que nous ferons parti du Canada, il y a deux langues officielles au Québec. Personnellement, je refuse de m’enterrer dans un tout petit coin de pays et de me limiter à une seule langue. Si je devais le faire, je le ferais en Anglais qui est une langue beaucoup plus commune que le Français. Le but premier d’une commission scolaire est l’apprentissage des connaissances et non pas l’apprentissage du Français

Les commentaires sont fermés pour cet article.