Christopher Robert International de la Place du portage à Hull (819-205-5999)

« Qu'on ne vienne pas m'insulter! Je n'ai pas à passer un test de compétence en langue seconde; je veux juste me faire épiler au laser et je veux un service dans ma langue! »

Christopher RobertJ’en suis sortie furieuse!

Pas que je ne parle pas anglais, mais de me faire reprocher de ne pas vouloir parler anglais alors que ce sont eux qui ont le devoir d’offrir le service en français à leur clientèle.

Je suis allée pour faire faire une épilation laser. L’esthéticienne a commencé à me servir d’emblée en anglais. Je répondais en français. La réceptionniste est venue me voir un peu outrée en disant : quoi, vous ne parlez pas anglais?!! Je lui ai répondu que ce n’était pas la question, que je voulais être servie en français (d’autant plus que c’est un service de santé et non l’achat d’un paquet de gommes!!) La réceptionniste m’a dit, Ah, c’est ça, vous parlez l’anglais mais vous ne voulez pas le parler!

C’est complètement ridicule! Si vous travaillez au gouvernement fédéral c’est que vous êtes bilingue et vous pouvez parler anglais! Moi je viens d’ici et je suis bilingue et c’est faire des problèmes pour rien! Ce n’est pas de sa faute à l’esthéticienne si elle ne parle pas anglais elle vient de l’Iran! Y’a jamais personne qui s’est plaint et elle est très appréciée!

Je lui ai répondu que ce n’était pas la question, que c’était la loi. Elle m’a dit qu’elle n’était pas au courant de cette loi. Elle était arrogante et me narguait tout simplement parce que j’exigeais un service en français que je juge d’autant plus essentiel qu’il y a eu énormément de blessures et brûlures en laser. J’ai le droit tout simplement d’être servie dans ma langue. Elle a répondu qu’elle était allée au Nouveau-Brunswick et à Ottawa mais qu’elle ne se faisait pas servir en francais. Je lui ai répondu que justement, si elle voulait que ce soit anglais partout, qu’elle continue comme ça! Que ce n’est pas pour rien que cette loi avait été créée et qu’elle est applicable au Québec et ce n’est pas pour rien qu’il y a tant de problèmes avec le bilinguisme en Ontario et au N-B!

Je lui ai dit que c’était leur responsabilité de connaître et d’appliquer la loi et qu’au niveau de son service à la clientèle elle était médiocre et qu’elle aurait peut-être intérêt à changer de branche. J’étais très fâchée de ne pas pouvoir être servie dans ma langue et en plus, de me faire traiter comme si c’était moi le problème parce que je ne voulais pas parler anglais! Je n’ai pas à passer un test de compétence en langue seconde, je veux juste me faire épiler au laser et je veux un service dans ma langue!

Qu’on ne vienne pas m’insulter; en plus parce qu’ils se font prendre en défaut!!!!!

Adresses utiles :

afournier@placeducentre.com
jbelanger@placeducentre.com

Véronique Bellemare
Gatineau

12 commentaires

  1. Bonjour, je tiens personnellement a indiquer, que le français est notre langue première au Québec. Il faut continuer, ne pas se laisser intimider par ces personnes qui ne semble pas avoir ou savoir leur propre identité, ou qui sont des gens qui n’ont pas les couilles de s’ affirmer.

    Tant qu’ à moi, je vous dit soyez fier et exiger que vos droits fondamentaux à cet égard sont impératif et ce sans équivoque.

  2. OK Renée! Suivant ta logique, demain tu déménages en Iran et tu espères te trouver un job comme tech au laser sans parler un seul mot d’iranien (déjà bonne chance!) et en plus tu espères remplir les bilans de santé de tes clientes en français?!!!!! Et tu penses vraiment que si elles veulent se faire servir en Iranien ce sont elles qui ont un problème?! Qu’elles vont dire Pauvre petite Renée, elle ne sait pas parler l’iranien, alors nous, les iraniennes, on va remplir un bilan de santé en français en ne comprenant rien de ce qu’elle dit?!! Et on va se faire brûler la peau sans être capable de dire si c’est trop fort ?!!! Wow!!! Désolé de péter ta bulle mais t’auras même pas de job d’éboueuse en Iran si tu sais pas parler un mot de la langue locale… Et pour le reste, tu vas te faire sortir à coups de pied et ce ne sera pas long et ils auront raison! C’est quand même pas toi qui vas débarquer en Iran et les obliger à te parler français!!! Faut vraiment que tu voyages, c’est incroyable ce que tu penses et dis, c’est du racisme inversé!

    • Si tu est pas content va ailleurs. Pas besoin dans faire un plat.

  3. En passant, Madame Houde (je n’en reviens toujours pas de ce que vous avez écrit!), je viens de jeter un oeil sur votre page remplie de textes bourrés de fautes…. est-ce pour ça que vous êtes si condescendante avec les gens qui trouvent important le respect de la langue? Bien sûr, on ne demande à personne de maîtriser le français du jour au lendemain, mais il y a une base obligatoire pour travailler en service à la clientèle. C’est non seulement la loi, c’est le respect le plus fondamental. On voit que vous encouragez ce mépris et c’est déplorable. En passant, je connais la dame qui a vécu ce manque de respect et je peux vous dire qu’elle habite en milieu anglophone, qu’elle a des amis anglophones, qu’elle travaille dans les deux langues, mais au moins, contrairement à vous, elle a des principes destinés au respect de l’ensemble des Québécois! Ce n’est pas parce qu’on est soi-même bilingue qu’on ne doit pas faire respecter cette loi pour le respect de l’ensemble des citoyens qui non seulement ne sont pas tous bilingues, mais ont juste le droit d’être servis dans leur langue, un point c’est tout!!! Relisez un peu l’Histoire du Québec et du Canada, informez-vous sur les minorités francophones hors Canada, sortez un peu de chez vous, allez voir comment ça se passe dans d’autres pays et vous comprendrez qu’on est les seuls à parler anglais partout sans réussir à se faire parler dans notre langue chez nous! Et si on ne réagit pas, on peut oublier cet utopique Québec bilingue puisqu’il deviendra unilingue anglophone… ce que vous souhaitez peut-être, c’est votre droit, mais ce n’est pas parce que vous le souhaitez pour vous même que vous devez trahir l’ensemble des Québécois francophones et bafouer leurs droits. Toutes les communautés du monde ont droit au respect et le Québec francophone en fait partie.

  4. Madame Houde Edward, franchement vous même!… si une loi existe, c’est pour qu’elle soit appliquée, si des droits existent c’est pour qu’ils soient respectés, ce n’est que la logique la plus basique.
    Si vous êtes francophone et trouvez ridicule une loi qui protège le français, devenez unilingue anglophone, c’est tout. Personnellement, je préfère le bilinguisme, et le bilinguisme s’applique dans les deux sens. Ce n’est pas qu’aux anglais à recevoir un service dans leur langue, que nous leur offrons avec grand plaisir d’ailleurs… les francophones aussi y ont droit, surtout au Québec, et d’autant plus qu’il n’y ont jamais droit ailleurs, malgré que l’on prétende notamment qu’Ottawa et le Nouveau-Brunswick soient bilingues! Il me semble que c’est l’évidence absolue!

  5. Il y a des guerres, des décapitations, des personnes brulés vives et qvec quel sujet les québecois (es)t chialent t’ils(elles)?…franchement Madame Bellemarre. Un peu de flexibilité, pensez vous vraiment que tous les immigrants qui arrivent au Québec sont instantanément capables de parler français lors de leur premier pas au Québec. Même nos petits québecois qui vont à l’école pendant 11 ans ne savent pas bien parler ou écrire la langue de Molière, donnez une chance aux gens. Cette langue est très difficile et demande des efforts énormes à maîtriser.

    Ces guerres linguistiques me dégoûtent au plus haut degré.

    • please move west and let us live en francais cest la loi svp respecter la s….. a……

      • En plus de payer, impossible d’être servi en français au Québec. Ce n’est pas la question de connaître le français en arrivant. Cette dame doit faire partie des exclusions de la juridiction québécoise; soit une réfugié ou un cas de parrainage qui relève du Fédéral. Lorsque l’on travaille dans le secteur des services on apprend un minimum de français….mon mari et sa famille l’ont fait et ce sont des réfugiés. Je suis certaine que même si son français était peu élaboré, le fait de faire l’effort aurait été bien reçue par sa cliente. En ce qui concerne la réceptionniste, on voit bien que c’est une ignorante qui a un service à la clientèle égale à zéro. Elle a empiré la situation tout simplement. Si nous n’exigeons pas dans notre propre province à être servi en français, il ne faut pas se surprendre d’être traité avec arrogance dans le ROC et par les immigrants. La fierté ça commence chez-nous.

        • Je suis tellement d’accord avec vous Madame Hudon! C’Est quoi d’apprendre Bonjour, chaud, froid, poil et merci en français! En plus c’est d’un service lié à la santé qu’il est question ici! Plein de gens ne sont pas capable de remplir des bilans médicaux en anglais et même s’ils l’étaient, ce n’est pas une raison pour ne pas offrir le service dans la langue locale! Quel mépris!

      • LMAO!!!!

    • Justement vous le dites si bien! Il y a les guerres, les décapitations, et sur quoi trouvez-vous à chialer? Sur les gens qui exigent que leurs droits les plus basiques soient protégés? Si on est même pas capable de respecter sa propre identité et la loi qui existe pour le faire, comment l’humanité finira-t-elle par comprendre qu’elle doit se respecter, tout court?!! On ira loin avec des gens comme vous! Surtout, comme vous le dites encore mieux, que même les Québécois ne maîtrisent pas le français!!! N’est-il pas temps de respecter la loi?! Vos commentaires ignares nous dégoûtent au plus haut degré!

  6. Bravo ! Il afut exiger le francais au Québec

Les commentaires sont fermés pour cet article.