C’est pas trop tôt!

pastroptot@radio-canada.ca

FranglaisIl y a  à peine quelques minutes Mme Bazzo accueillait, lors d’une entrevue téléphonique, le Dr Sylvain Dion président d’une association de médecins  du Québec.

Alors qu’elle l’accueillait par un beau « bonjour » le président  du conseil des médecins lui répondait  par un affreux « bon matin »,  anglicisme pernicieux utilisé par de plus en plus de Québécois lorsqu’il se rencontrent le matin.

Puis  en quittant Mme Bazo qui le remerciait, il utilisait un autre affreux anglicisme , « mon plaisir »?

Mais ce n’est pas la première fois que l’on entend ces affreux anglicismes chez nous.

J’ai fortement l’impression qu’ on devrait donner des cours de français à toutes ces personnes et à ceux et celles qui attendent à la porte afin de pouvoir utiliser ces anglicismes tout à fait « québécois assujettis» à une langue ,« anglaise en l’occurrence », qu’ils ne peuvent  parler,  la plupart du temps.

Jacques Bergeron

7 commentaires

  1. Y a t’il un choix? Tout les politiciens mentent pour entrer au pouvoir et par après. Mais le plus grossier des mensonges est que de devenir un pays est viable pour un Québec en ruine économiquement étant la deuxième province la plus pauvre au Canada. Je ne suis pas naive. Un petit film qui en dit long: https://www.youtube.com/watch?v=Lv_4oG_69ts

  2. Y a t’il un choix? All politicians lie to get in and after, but the biggest lie of all is the lie that becoming a pays is viable pour le Québec. I am not naive.

  3. « An activist searching for the truth and needing to make a difference. Lives to love and loves to live. »

    Yet she votes liberal…

    • M. Landry…Réponse c-ihaut. J’ai répondu 2 fois car le site ne m’a pas confirmé comme étant publié, mes excuses.

  4. J’écris régulièrement aux personnes qui lancent des « bon matin » à la radio pour leur signaler leur erreur dont Steven Blaney récemment. Et si on étaient plusieurs à le faire…

  5. Évidemment, on entend trop souvent cet anglicisme « bon matin » par nos gens publics… je ré-édite cet article sur mon blogue et partage sur Twitter et Facebook…

    Merci M. Bergeron

  6. Oh…lighten up M. Bergeron. Est-ce assez français pour vous!

Les commentaires sont fermés pour cet article.