Bravo pour l’esplanade Jean-Béliveau!

Jean BéliveauLes autorités municipales ont annoncé que l’espace découvert situé devant le nouvel amphithéâtre à Québec allait devenir la place Jean-Béliveau. La population a réagi favorablement dans l’ensemble au choix du nom de cette vedette. Par ailleurs, nous ne voyons pas comment on peut dénommer place cet espace vu qu’une place, au sens normalisé par la Commission de toponymie de l’Office de la langue française est « un espace découvert et assez vaste, sur lequel débouchent ou que traversent ou contournent une ou plusieurs voies de communication… »

Il saute aux yeux que l’espace devant l’amphithéâtre en question n’est pas une place parce qu’il ne répond nullement à cette définition. Il s’agit plutôt, en l’occurrence, d’un terrain uni et découvert, aménagé devant un édifice important pour en dégager les abords. Le terme consacré en français pour désigner un tel espace est le mot esplanade. L’exemple le plus connu est celui de l’esplanade des Invalides à Paris.

Alors, bravo pour l’appellation esplanade Jean-Béliveau à Québec!

Robert AUCLAIR

ASULF logo ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN ET L’USAGE DE LA LANGUE FRANÇAISE
Personne morale constituée en 1986 sous le nom d’Association des usagers de la langue française, en vertu de la IIIe partie de la Loi sur les compagnies (chap. C-38)
Fondateur et président honoraire : Robert Auclair