PARK(ing) DAY ET BICYCLE FILM FESTIVAL

Bicycle Film FestivalJ’arrive du Métrobus. Il y a des cartons suspendus dans les bus pour nous inviter à penser au lundi 22 septembre à la JOURNÉE SANS VOITURE. Au dos de ces cartons, il y a ceci : PARK(ing) DAY et en caractères plus petits Le stationnement autrement 19 septembre (Québec 2014 — 6e édition), puis BICYCLE FILM FESTIVAL 20 septembre et en caractères nettement plus petits UNE CÉLÉBRATION DU VÉLO PAR LES ARTS, LA MUSIQUE ET LE CINÉMA / La Nef, 160, rue Saint-Joseph.

parking-day-logoPourquoi encore de la publicité et de la promotion en anglais (gros caractères)? Je n’en puis plus de regarder cela… Que doivent penser les gens hors du Québec qui notent que, si le Québec se dit français, il affiche en anglais! Quelle manie! C’est désolant et cela devient tristissime et horripilantissime à la longue. Où elle est cette fierté québécoise dont on fait l’apologie? Surement pas dans les faits… Évidemment, PARK(ing) DAY et BICYCLE FILM FESTIVAL, cela fait élégant, snob, international…

Quand on n’est pas capable ou qu’on ne fait aucun effort pour nommer son pays, les évènements de son pays dans sa langue, alors… cela signifie que le pays est en perdition. Il n’y a pas que le PQ qui est un champ de ruines, mais le Québec est aussi un champ de gravats linguistiques. Lousianisation et hollywoodianisation ne cessent de détruire ce qui est l’essentiel du Québec… mais qui s’en préoccupe! On est rendu que le Festival d’été de Québec est plus anglais que français, $$$$ obligent!

Je repense aussi à ce slogan des Amérindiens IDLE NO MORE jamais traduit… et pourtant il y a bien des Amérindiens de langue française au Canada http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_Idle_No_More. Comme se fait-il qu’aucun Amérindien qui se respecte, qu’aucune tribu, n’ait exigé que le slogan existe en français et comment se fait-il que personne (ni les médias) n’en ont fait un sujet? Moi, je ne sais pas ce que veut dire cet IDLE NO MORE… Ce que je vois dans Wiki comme équivalent français : Jamais PLUS l’INACTION, je n’ai jamais mais jamais entendu ni lu cela dans les médias … et voici d’ailleurs la note 1 dans Wiki :  Dans plusieurs périodiques francophones, dont Le Devoir, le nom anglais est conservé.

Alors… en partant par l’ULTRATRAIL, après avoir été voir le HAPPENING TADOUSSAC, pourquoi ne pas prendre un break en faisant le jeu du PARK(ing) DAY et en venant voir le BICYCLE FILM FESTIVAL? Idle no more, après tout! Lire à ce sujet : http://www.imperatif-francais.org/s1-articles/articles-2014/torture-linguistique/

Bon weekend, hein! C’est bien plus émoustillant, n’est-ce pas!

Joceleyn Lavoie

Rédaction selon l’orthographe modernisée
[ www.gqmnf.org/ / www.nouvelleorthographe.info]

1 commentaire

  1. The Bicycle Film Festival is an international film festival based in New York. That festival is held in New York, Moscow, Helsinki, Warsaw, Istanbul, Stockholm, San Diego, Portland,Miami, LA, Austin, SF, Sacramento,San Sebastian, Bogota, Lisboa, Madrid, Stockholm, Buenos Aires, Firenze, Tokyo, Mexico City, Guadalajara, Capetown, Milano, Santiago, Sao Paolo, Hong Kong and of course Quebec City.

    In each of the city, the name of the festival is « Bicycle Film Festival », regardless of what the local language is. But of course, Quebec separatists feel that they have special needs. They feel that their province is somehow unable to function as well as any other place in the world if their needs in French is not satisfied.

    Or maybe the author simply realizes that the population of Quebec City simply lack the capability to understand basic English like those other cities, thus meaning that they are not that smart or educated, again unlike those other cities in the world?

Les commentaires sont fermés pour cet article.