Le statut des francophones de Flandre débattu devant l’ONU à Genève

Ils l’avaient annoncé, ils l’ont fait : l’Association pour la promotion de la francophonie en Flandre et l’Adhum, l’Association de promotion des droits humains et des minorités créée à Bruxelles durant l’été 2013, ont plaidé mardi au Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève pour la reconnaissance des francophones de Flandre comme une minorité nationale.

Malgré le Conseil de l’Europe et l’ONU

Comme l’a rappelé le directeur de l’APFF, Edgar Fonck, son combat est d’abord culturel. Après avoir dressé un tableau peu flatteur des extrémistes flamands qui n’ont eu de cesse d’éliminer par la force toute présence culturelle francophone, notamment en s’en prenant à « Exploration du monde », Edgar Fonck a déploré que la Belgique officielle fasse encore la sourde oreille et ignore les quelque 310 000 francophones de Flandre.

Extrait de http://www.lalibre.be/actu/belgique/les-francophones-de-flandre-une-minorite-a-l-onu-de-trancher-5474c9c43570e74ee3301567

Statut francophones ONU

Edgar Fonck et Georges Clerfayt

Cet article nous a été transmis par :

Edgar Fonck
directeur de l’APFF
Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF asbl)
Secrétariat: Spreeuwenlaan 12, B-8420 De Haan, Belgique
Téléphone: +32(0)59.23.77.01
Télécopie: +32(0)59.23.77.02
Portable: +32(0)479.35.50.54
Courriel: apff@francophonie.be et edgar.fonck@gmail.com

1 commentaire

  1. Même combat au Québec, après avoir été déclaré « Les Québécois (francophones) forment une nation à l’intérieur du Canada! » C’est toujours la coquille vide quand ce n’est pas la francophobie manifeste dans le ROC (Rest of Canada) où l’assimilation à l’anglophonie s’exerce plus ou moins subtilement… comme le supplice de la goutte d’eau sur le roc. 🙂

Les commentaires sont fermés pour cet article.