Le choc fut très puissant et la secousse terrible

Le choc fut très puissant et la secousse terrible

Le choc fut très puissant et la secousse terrible ce 7 avril 2014. L’impact fut renversant tel le souffle d’une explosion; c’est le moins que l’on puisse dire. C’est ce que j’ai ressenti lors de l’annonce de ce nouveau gouvernement majoritaire libéral. Je me suis senti petit et impuissant, au bord des larmes. Qui défendra notre langue, notre identité, notre culture? J’aimerais vous rappeler de ceci : bien d’autres peuples avant nous ont connu de plus grandes difficultés qui ne sont comparables ni à ce lundi d’avril ni à ce que nous n’ayons jamais connu, et ces nations sont aujourd’hui debout, grandes et fières. Ce qui définit une nation, ce ne sont pas les partis politiques, mais bien les hommes et les femmes qui la composent. Que nous soyons libéraux, péquistes, caquistes ou autres, cela n’a pas d’importance. Il n’appartient pas à un parti politique plus qu’à un autre de dire oui ou non pour se donner un pays, mais à sa population. Alors, n’oublions pas qui nous sommes, ce que nous sommes. Peu importe nos origines, peu importe nos religions, peu importe nos allégeances politiques, nous sommes tous québécois et québécoises. Nous sommes une nation, nous avons une identité, nous avons une langue officielle, le français, et nous avons une culture riche. Nous sommes une très grande richesse pour la diversité de cet immense continent que sont les Amériques. Nous sommes le fait français en Amérique du Nord, tout comme pour le Brésil, le fait portugais en Amérique du Sud. Tous ensemble, nous sommes la nation québécoise, la nation du Québec. Cela est un fait indéniable et inaliénable.

Soyons-en fiers!

Serge Jalbert