Gatineau veut favoriser la concurrence ou son ontarionisation?

M. Pedneaud-Jobin, Mme Boudrias, Mme Laferrière,
Maire@gatineau.ca; boudrias.louise@gatineau.ca; laferriere.denise@gatineau.ca

Maxime Pedneaud-Jobin

Maxime Pedneaud-Jobin

M. le maire, vous indiquez en entrevue avec M. Bélanger que «…les firmes qui obtiendront des contrats de la Ville de Gatineau feront l’objet d’une évaluation des services. L’information sera contenue dans un ‘bulletin des fournisseurs’. »

On espère que la Ville de Gatineau, malgré le fait de vouloir encourager la concurrence, donnera la priorité aux fournisseurs de l’Outaouais, du Québec qui répondent et respectent les demandes des appels d’offre avant l’Ontario (Ottawa). On espère également que ces ‘’fournisseurs’’ seront également en mesure de démontrer leur compétence pour la langue française et leur capacité de communiquer en français avec la Ville de Gatineau.

Dans votre définition de ‘’services professionnels’’, la Ville de Gatineau doit s’assurer que la langue d’affaires du Québec (Ville de Gatineau) soit respectée.

M. Renaud,
Gatineau (secteur Hull), QC

1 commentaire

  1. M. Renaud
    Vous exigez le minimum. N’y a-t-il pas quelque chose d’humiliant à devoir le faire? Ça me rappelle les grandes conquête des Acadiens lors de la construction de l’U. de Moncton ou des Franco-Ontariens avec Montfort. Chez eux, c’est une victoire, chez-nous, c’est une supplication.

Les commentaires sont fermés pour cet article.