LA LOI SERAIT INCOMPLÈTE!

Dans ce débat sur l’avenir du français au Québec, j’aimerais vous partager ce point de vue personnel dans le but de le diffuser aux autres francophiles. Le voici : J’ai eu une discussion dans le même contexte avec des collègues de différentes couleurs et souches.

En résumé ceci : La loi 101 est un épouvantail réel mais non efficace pour défendre ni la langue, ni les francophones et encore moins la culture. Car elle n’est pas appuyée par :

  • une production (artistique, culturelle, livresque,…) suffisante pour offrir des espaces et scènes culturelles à la portée de tous;
  • un encadrement scolaire (administratif et technique) adéquat, investir dans l’homme et cadre de travail. Les formateurs doivent réussir leurs cours et perfectionnements. Décrochage zéro, élèves et enseignants;
  • un encouragement permanent du travail sur le terrain des acteurs de cette langue. Les auteurs, les chanteurs, les artistes,… ne se doivent pas d’investir plus que ce que leur exige l’œuvre. Les bourses d’étude doivent les encourager à se perfectionner davantage, et à produire davantage;
  • et, au risque de déplaire à certains, l’immigration francophone est un trésor endormi. Car Ils sont arrivés au Québec formés (souvent universitaires) pourront solidifier la langue française, si le Québec leur tendrait la main et les prendrait en main pour produire, se faire lire et participer, sans complexe, à la vie culturelle sous la bannière des médias lourds.

Nacer Ouk