Anglicismes et médias

Lettre ouverte - Vous avez bien raison de vous insurger contre l'emploi de tels mots étrangers

Radio-CanadaVous avez bien raison de vous insurger contre l’emploi de tels mots étrangers quand il existe dans notre belle langue tout ce qu’il faut pour exprimer la même réalité. Croyez bien qu’Impératif français apprécie de savoir qu’il peut compter sur des membres et sympathisants comme vous pour dénoncer les atteintes au français sur nos ondes. Dans ce cas précis, cela vient encore une fois du fait que les Français ont adopté l’expression week-end depuis déjà un bon moment et l’emploient aujourd’hui couramment sans se poser de question. Que pouvons-nous y faire ?

 

Là où ça devient exaspérant, c’est quand des Québécois se mettent à reprendre cet usage à leur compte sur nos ondes. Il faut résister à l’envie de faire comme eux et c’est ce que vous faites.

 

C’est pourquoi, Impératif français invite les citoyens à réagir directement auprès des médias à chacune des incartades commises en ondes. Il y en a vraiment trop, et de plus en plus. (…) Nous vous encourageons donc à continuer à écrire aux médias fautifs, avec copie au Commissariat aux langues officielles, à l’OQLF et au CRTC. Il ne faut pas lâcher. Bravo et courage!

 

Léo La Brie, conseiller linguistique d’Impératif français

 

Radio-Canada, TVA…

TVAJe suis franco-ontarienne et le français est ma langue maternelle. J’en ai contre le mot « week-end » qu’on utilise souvent, à Radio-Canada, à TVA, dans les journaux et ailleurs. J’ai été traductrice  dans une autre vie et la personne qui me révisait (une dame Française) m’a demandé pourquoi ce mot était aussi souvent utilisé au Québec alors qu’existent les mots (français) « fin de semaine » qui veulent dire exactement la même chose. Je n’ai pas su lui répondre mais l’utilisation de ce mot anglais m’exaspère depuis de nombreuses années.

 

J’ai écrit  à Radio-Canada, mais on ne m’a jamais répondu. Avez-vous l’intention de faire quelque chose pour lutter contre l’utilisation (surtout à la télé) de mots anglais ici?

 

Louise Lacombe