ADIEU VIADUC! BIENVENUE SAUT-DE-MOUTON!

asulf

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN ET L’USAGE DE LA LANGUE FRANÇAISE

Mouvement impératif français
imperatif@imperatif-francais.org

Le viaduc de la rue Soumande à Québec, vieilli et amoché par plusieurs véhicules dans le passé, a été démoli. Cet ouvrage d’art va être remplacé par un autre plus large.

Le mot « viaduc », employé jusqu’à présent, est erroné en français, donc à éviter si l’on veut s’exprimer correctement et clairement. En effet, un viaduc est un pont routier ou ferroviaire très élevé ou très long, comportant souvent de nombreuses travées, pour franchir une vallée, une dépression, etc. Il n’y en a qu’un au Québec, situé à Cap-Rouge près de Québec, que nos gens appellent le tracel à partir de la prononciation à la française du mot anglais threstle.

Le moment est venu d’appeler correctement le nouvel ouvrage qui va être construit et d’employer le terme français qui figure dans tous les dictionnaires et dans nombre d’ouvrages techniques, soit saut-de-mouton. Après tout, on a déjà des nids de poule et des dos d’âne, on peut accueillir des sauts de mouton. Ce mot peut surprendre à première vue, mais il n’est jamais trop tard pour apprendre un terme nouveau, surtout si c’est pour en remplacer un qui est incorrect.

Le dépliant ci-joint fait voir le bien-fondé de cette appellation en français. Les anglophones ont déjà leur overpass; il est temps pour les francophones d’avoir leur  saut-de-mouton.

Robert AUCLAIR