STM : DES EXCUSES AU QUÉBEC S’IMPOSENT

Répression et harcèlement linguistique

commentaires@stm.info; michel.labrecque@stm.info; marianne.rouette@stm.info

Vous devez mettre fin immédiatement aux sanctions contre le ou les changeurs qui veulent travailler dans la langue commune du Québec !  C’est la responsabilité des citoyens du Québec de connaître le français ; 35 ans après l’adoption de la Charte de la langue française, il est intolérable que des hégémonistes cherchent encore à imposer l’anglais aux travailleurs dans la métropole québécoise.

J’habite à Gatineau et je dois prendre l’autobus d’OC Transpo pour me rendre travailler à Ottawa.  Les chauffeurs d’autobus de la capitale fédérale ne sont pas réprimés par leur employeur s’ils s’expriment en anglais seulement avec les passagers.

La STM doit des excuses à l’ensemble du peuple québécois.

Marc Labelle
Citoyen du Québec