OUTRAGE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC

Un outrage de l’Assemblée nationale du Québec en attente de réparation. C.C: Membres de la Chambre des communes du Canada et de l’ Assemblée nationale française

Mot de  neuf  lettres : titre d’un film réalisé par Robert Aldrich en 1967

Les soixante-sept sal…… de l’an 2000

Cinquante-quatre députés (54) des soixante et six (66)  du Parti québécois ont exprimé leurs regrets d’avoir participé le 14  décembre 2000 à un  outrage unique et inique dans l’histoire des démocraties.  Douze de ces députés sont demeurés à ce jour,  sourds, aveugles et muets, de même que cinquante-cinq députés (55)  du  Parti libéral du Québec, autrefois reconnu pour son sens de la probité et de la justice.

Singe

François Legault : une  langue et une  culture au ras des pâquerettes. Rêve de devenir le premier des ministres de l’État québécois. On  l’imagine dans les forums internationaux s’enfarger dans ses phrases et débiter des pataquès à la tonne.  Éloignez de nous ce calice !

Lucien Bouchard : déserteur du navire de l’État. Vendeur de gaz de schiste. Grandeur et décadence.
Sylvain Simard
; chercheur maladif  de maroquins. Prêt à  la plus basse soumission pour un trouver un.
Nicole Léger:
pare-chocs de Mme Marois. Bénéficiaire d’une étrange allocation  de transition…
Danielle Doyer
et Claude Pinard: inconnus du bataillon péquiste. Bon débarras;
Diane Lemieux
 : sens de l’honneur en berne. Recyclée dans l’appareil étatique du Québec. Deux râteliers d’un même employeur  valent mieux qu’un;
Serge  Ménard
, Jacques Léonard : pensionnaires de  deux nations, québécoise et canadienne. Ou il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir !
Guy Chevrette
 : vingt ans député et ministre péquiste. Fort un gueule. Que Michaud mange…
Jacques Brassard
 : ancien ministre et actuel blogueur. Titre d’un  de ses récents billets : ON EST TOMBÉ BIEN BAS.  La réalité dépasse la fiction.
Maxime Arseneau
 : Ex-député des Îles-de-la-Madeleine. Phare éteint. Aucun souvenir du 14 décembre 2000. De quoi s’agit-il ?

(Conception et réalisation : le condamné du 14 décembre 2000. Droits réservés : aucun.)