L’OTAN ET FRANÇOIS HOLLANDE

Merci ! Je diffuse ceci auprès d’amis qui connaissent bien les forces armées en leur demandant de faire connaître la chose autour d’eux. L’inféodation de l’armée française à l’OTAN ne vise pas à défendre notre pays mais à le dissoudre en détruisant sa langue, ses acquis sociaux et sa souveraineté. Une intervention officielle sur ce sujet de cadres militaires retraités ou de réserve ne serait-elle pas venue à l’occasion du changement de gouvernement pour mettre F. Hollande devant ses déclarations d’attachement à la francophonie ?

G. Gastaud, président du COURRIEL, fils de Résistant.

De : Impératif français

SUPRÉMACISME ET MANIPULATION ANGLOSAXONS

L’interopérabilité linguistique!

Tout semble bon, incluant la manipulation, pour faire de l’anglais, la langue internationale des forces armées au détriment des autres langues internationales et de la diversité linguistique mondiale.

L’objectif suprémaciste anglo-saxon de la pensée unique est évident dans le texte suivant :
« L’amélioration de l’interopérabilité linguistique »
http://www.nato.int/docu/review/2005/issue2/french/art4.html

Faire de l’anglais une langue incontournable au point de détruire les autres langues, même celles où ont lieu les interventions de l’OTAN.

Les pays non anglophones de l’OTAN s’écrasent, se soumettent, pire participent à leur propre banalisation ou effacement sans s’y opposer!

Il serait plutôt intéressant de voir les pays non anglophones membres et alliés de l’OTAN et de l’ONU refuser de participer à ces opérations de destruction du prestige, de l’influence et du rayonnement, de la diversité patrimoniale, culturelle et linguistique planétaire.

L’Organisation internationale de la Francophonie et ses membres, notamment la France, le Canada, le Québec, ont ici un rôle important à jouer. Les verrons-nous intervenir?

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications
www.imperatif-francais.org