LES CUMULARDS DE L’ÉTAT

« Si un ancien député ou ministre retraité est appelé à occuper un poste  dans l’appareil gouvernemental ou parapublic, il ou elle ne devrait pas être éligible à une autre forme de rémunération permanente. Il tombe sous le sens commun qu’un même employeur ne peut simultanément verser une pension et un salaire au même bénéficiaire.

Dans des cas rigoureusement exceptionnels, en l’absence avérée de candidats qualifiés, on pourrait envisager  le paiement par l’État  de la différence entre le montant de la  pension et le salaire de la fonction. »

Extrait d’une conférence prononcée au congrès annuel de l’Association québécoise des retraités de la fonction publique et parapublique  du Québec (AQRFPP)  le 14 juin 2012.

Yves Michaud
Ancien député de l’Assemblée nationale du Québec

Le 12 novembre 2012