DEUX AUTRES CITRON?

Impératif français distribue ses honneurs et ses citons (Le Droit, 26 mars ’12)

Objet: « Impératif français – Distribution des honneurs et des citrons » —

Monsieur Perreault:

Nous avons lu avec beaucoup d’intérêt la distribution des honneurs et des citrons par Impératif français dans Le Droit du 26 mars, texte par le journaliste Guillaume St-Pierre.

Nous aurions aimé voir dans la distribution des « prix citrons » les noms de la Ville de Gatineau (Maire Bureau) et de la St.Joseph Inc. (http://stjoseph.com/ ).

Tout d’abord à la Ville de Gatineau parce qu’elle continue son association avec l’entreprise unilingue-anglophone la « St.Joseph Inc. » (Ottawa) par le biais de l’impression (ie.contrat) du Bottin de la culture et loisirs (Programmation Printemps-Été 2012) de Gatineau, impression qui se fait depuis déjà 4, 5 ou 6 ans.

Pour ce qui est de l’autre prix citron, la « St.Joseph Inc. » qui a quitté et laissé tomber la Ville de Gatineau (ie. le Québec) il y a déjà quelques années maintenant après s’être portée acquéreur de l’ancienne Imprimerie nationale (Hull) par le biais du processus de privatisation du gouvernement fédéral et s’être établit dans le secteur Gloucester dans l’Est ontarien (Ottawa) en y investissant plusieurs millions de dollars dans la construction d’un atelier de production avantgardiste et utltra-moderne. Encore aujourd’hui, la St.Joseph Inc. compte un site web unilingue « anglais » ( http://stjoseph.com/ ).

Comme ancien fonctionnaire de l’Imprimerie nationale et retraité depuis 1999, je ne comprends toujours pas, pourquoi à ce jour, la Ville de Gatineau a tenu à transiger avec une entreprise « anglophone » qui a laissé tomber non seulement la Ville de Gatineau mais le Québec du même coup!

M. Renaud. Gatineau QC