DE QUELLE CHAÎNE S’AGIT-IL, SELON VOUS?

Un cas qui ressemble à tant d’autres!

Que font l’OQLF et le gouvernement?

Je travaille comme serveuse dans un restaurant d’une chaîne bien connue. Dès mes débuts à ce restaurant, j’ai été très surprise d’apprendre que les proprios étaient anglophones et qu’ils ne géraient pas leurs restaurants en français.

Plusieurs collègues comme moi. qui sont obligés d’être bilingues pour travailler au sein de cette chaîne, se sentent forcés à parler en anglais pendant leur quart de travail pour répondre aux besoins et attentes des patrons. À chaque début de quart de travail, la chaîne de restaurants organise une rencontre des serveuses et des gérants pour discuter des besoins du jour et pendant cette rencontre, ils nous présentent les plats du jour. Par la suite, les patrons nous demandent de leurs décrire ces plats comme nous aurons à le faire avec les clients! mais ils nous l’imposent en anglais!

Moi qui suis un grand défenseur de la langue française, je regarde l’ennemi droit dans les yeux chaque jour sans compter toutes les discussions où je dois débattre ou même jaser du beau temps pour me faire aimer par ceux qui signent mon chèque de paye.

Qu’en est-il de notre droit de travailler et de vivre en français au Québec? Que font l’OQLF et le gouvernement?