CORNELLIER VS BOCK-CÔTÉ

Wow! Merci Monsieur Cornellier! Merci d’ouvrir cette porte pour voir l’intérieur du Québec dont personne ne parle. Je suis en désaccord avec vous, et en accord profond avec Bock-Côté, mais, merci de nous donner l’occasion d’en parler.

Il est tout à fait entendu, à mon avis, que fondamentalement le Québec n’est pas maître chez lui parce ce que les Québécois francophones sont perçus et sont dans les faits des « loosers ».

Un peuple de locataires, de banlieusards, d’employés, de clients;  un peuple de « simplicité volontaire », un peuple qui refuse fondamentalement de croire que c’est l’argent qui mène le monde, un peuple qui veut fondamentalement faire son minimum d’effort individuel et commander un maximum de services collectifs.

Un peuple qui croit fondamentalement qu’en détruisant ou en réduisant la fortune individuelle des gens, que l’on va en sortir gagnant collectivement… Un peuple qui crie liberté et démocratie, mais qui refuse d’accorder la liberté de religion à ses citoyens, un peuple qui veut sauver la planète, mais qui ne réalise aucunement que c’est lui qui est après mourir.

Un peuple à gauche s’il en est un. Un peuple de « looser » s’il en est un…

Un peuple à gauche, en plus, qui ne croit même plus au nationalisme québécois, qui ne crie même plus pour la langue française !!??!!

Non, la gauche québécoise francophone est maintenant pure. Nationalisme = racisme. Nous ne sommes pas québécois, nous sommes des citoyens du monde…

Pouvez-vous être plus « looser » que ça?

À mon avis, ce n’est que Bock-Côté qui parle avec intelligence au Québec depuis plusieurs années. Je pense que l’on devrait l’écouter. Je le comprends d’être découragé…

Jacques Lafond