CONFLIT LINGUISTIQUE À LA STM

Mme Josée Bureau
Agente-Relations avec la clientèle
commentaires@stm.info 

Madame,

J’ignore si vous agissez par conviction personnelle ou en service commandé, mais le fait qu’un de vos employés rappelle aux gens quelle langue est celle du Québec ne relève absolument pas de ses «convictions personnelles», comme le prétendez. Il s’agit plutôt d’une réaction normale et tout à fait légale face au mépris dont certains font preuve à l’égard de la langue commune. Il est triste de constater que votre employeur et vous-même agissez comme les patrons anglophones du Québec des années 50, époque où l’on congédiait ceux qui osaient s’exprimer en français sur leur lieu de travail.

De votre part, on s’attendrait au moins à des excuses publiques adressées à tous les Québécois.

Anémone Gauthier