ATTITUDE PITOYABLE

J’ai appris le français tout seul, récemment.
Je suis venu travailler et vivre au Québec parce que j’aime la langue française et que je souhaitais améliorer ma pratique. Je travaille actuellement au gouvernement fédéral à Gatineau.

Vendredi, un collègue anglophone a déclaré à mon patron, en anglais « french is a dying language » (le français est une langue en déclin) et « Quebec is wasting money on french, that is the root of the financial problems here » (le Québec gaspille de l’argent pour la langue française, c’est pour ça qu’il y a autant de problèmes d’argent)

En visionnant régulièrement des vidéos sur mon lecteur vidéo dans les transports publics, en lisant les actualités sur Internet, en privilégiant les médias en français plutôt qu’en anglais, en m’aidant des outils de traduction disponibles gratuitement sur Internet… apprendre le français ne m’a pas coûté un sou !

J’ai quelques questions qui s’adressent aux Québécois et Québécoises :

Pourquoi dépensez-vous votre argent pour engager des gens qui :
– ont une attitude pitoyable envers le français ?
– ne font aucun effort pour apprendre le français ?
– ne sont pas capables de passer les examens de langue?

Pour la croissance de la langue française, il faut valoriser votre identité,  cela passe par des choix économiques.  S’il vous plaît, ne laissez pas le Québec devenir comme le Manitoba ou la Louisiane! Le temps d’agir est maintenant! Même des gens d’origine albertaine comme moi sont d’accord pour le dire! En Alberta, les francophones n’ont aucun représentant à l’Assemblée législative. Au Manitoba non plus, qui est fort anglicisé.

En « laissant faire » nous savons où cela mènera. Il ne faut pas laisser faire. Il faut agir dès aujourd’hui!

Joseph Olstad