ASSOCIATION DES CHIROPRATICIENS DU QUÉBEC (ACQ)

Je suis rédactrice professionnelle à la pige et je suis donc constamment à l’affût du marché de l’emploi pour connaître les clients éventuels. Je remarque que la plupart des emplois offerts en rédaction autant par les entreprises que par les organismes publics et parapublics exigent le bilinguisme à l’oral et à l’écrit. Je pourrais vous fournir des exemples à profusion. La pratique est généralisée. D’une part, je m’inquiète évidemment pour mon sort, d’autre part, je m’inquiète aussi pour la qualité du français. Les gens qui rédigent aussi bien en français qu’en anglais sont une espèce rare et cela ne serait pas surprenant que ce soit le français qui écope. Y a-t-il quelque chose à faire pour contrer ou dénoncer le phénomène ?

Quant aux autres offres, il n’y a qu’à consulter le site d’Isarta ou les autres sites de recherche d’emploi. En voici un exemple de l’Association des chiropraticiens du Québec (ACQ) à http://emplois.isarta.com/cgi-bin/emplois/pm.cgi?action=show&temp=displayemp2&login=16907&candidat=c

Danielle Massé