RÉSISTANCE À L’UNIFORMISATION

Interpellé par de nombreux articles s’inquiétant de la place du français au Québec – et en particulier à Montréal – et cherchant quelques analyses sur le sujet, je suis tombé par hasard sur ce site dont le nom m’a d’abord fait peur (je suis français, et « impératif français », c’est un nom qui de ce côté de l’Atlantique évoque fatalement l’extrême-droite). Puis j’ai vu que vous étiez canadien. Ce qui se passe au Canada a priori ne devrait pas me concerner. J’ai cependant une grande sympathie pour votre cause, celle d’une minorité. Celle d’une résistance à l’uniformisation du monde via la langue anglaise (envers laquelle je n’ai aucune hostilité sinon envers son utilisation impérialiste, notamment au Canada). Les dirigeants français actuel comme Sarkozy n’ont visiblement que faire du français au Canada. Cela n’a rien d’étonnant: gouvernements de riches pour les riches, ils n’ont de cesse de s’identifier à la culture dominante, celle des E.U.. J’ose penser que la population française en générale est plus sympathique que ses dirigeants à la cause québécoise. Vive la future « République du Canada »!(-> du Québec, par opposition à l’autre Canada, qui restera sous tutelle royale britannique).

Alexandre Barthel
France