RÉGIONALISME LINGUISTIQUE EN FRANCE

La presse régionale bretonne parle beaucoup, aujourd’hui, de ce chèque rédigé en breton refusé par un agent de Pôle emploi (établissement public à caractère administratif, né en décembre 2008 de la fusion de l’ANPE et des ASSEDIC).  Voir notamment à la page suivante :

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/rennes-35-pole-emploi-refuse-son-cheque-redige-en-breton-07-01-2011-1167181.php

En fait, cette pratique est déjà ancienne puisque le Crédit mutuel de Bretagne offre depuis longtemps (1982) des formules bilingues à ceux de ses clients qui le souhaitent (il parait que la pratique en question est licite dés lors que « la langue utilisée est celle préimprimée sur le titre lui-même« ).

L’émoi soulevé par cette affaire vient, d’une part, de ce que l’agent concerné de Pôle emploi n’était pas au parfum de cette pratique bretonne (ce qui se comprend aisément) et, d’autre part, que l’émettrice du chèque en question est une jeune conseillère municipale de Rennes qui a déclaré : « Je défends la culture bretonne et depuis 2002 je rédige tous mes chèques en breton sans que cela ne m’ait jamais causé le moindre problème ».

Jean-Pierre Busnel
jpabusnel@wanadoo.fr