QUESTION AUX PARTIS POLITIQUES FÉDÉRAUX

La situation du français au Canada

Je suis un francophone vivant hors-Québec depuis plus de 30 ans et m’inquiète beaucoup de la situation du français dans le “Reste du Canada” (RdC), particulièrement dans l’Ouest canadien. Je constate par ailleurs une anglicisation accélérée de l’île de Montréal. Je remarque que les nouveaux canadiens s’intègrent davantage en anglais, question généralement de travail, que ça soit au Québec ou dans le RdC. Je remarque que les Québécois suivent de plus en plus les traces de leurs cousins hors-Québec.

Nous travaillons de plus en plus en anglais, écrivons en anglais (e.g. médias sociaux), étudions en anglais, faisons affaires en anglais, nous rencontrons en anglais, etc. Le français est devenu marginalisé comme une espèce de folklore qu’on célèbre occasionnellement mais qui n’a plus de traction parmi la prochaine génération, par exemple. D’autre part, le discours politique continue à éviter cette situation difficile et il est peu rentable électoralement de s’en préoccuper.

Comment votre parti politique renouvelle-t-il son discours en matière de situation du français au Canada, compte-tenu de l’état des lieux?

Réjean Beaulieu, Vancouver