MICHAEL FERGUSON

Dénoncer la nomination de M. Micheal Ferguson au poste de vérificateur général du Canada

Dans le journal Le Droit d’aujourd’hui, lundi le 7 novembre, 2011, en page 6, un article porte à réflexion quant à la nomination de monsieur Micheal Ferguson au poste de vérificateur général du Canada, celui-ci étant, comme vous le savez déjà, un unilingue anglophone.  Il s’agit de la troisième nomination du genre par le gouvernement Harper, dont Angelo Persichilli comme directeur des communications du Bureau du premier ministre, Michael Moldaver comme juge de la Cour Suprême et maintenant, Michael Ferguson au poste de Vérificateur général du Canada.  Voici ce que dit Peter Graefe, politicologue et professeur de sciences politiques à l’université McMaster: « Les symboles canadiens tels que le bilinguisme vivent une certaine transformation, sous le gouvernement actuel….Ce n’est pas une question de se défaire du bilinguisme, mais cet enjeu est loin d’être prioritaire ».  D’abondant, la sénatrice franco-manitobaine Maria Chaput en rajoute en disant que:  » Plus ça va, moins le fédéral prend en considération les Québécois et les autres francophones du Canada.  Il faut être aux aguets afin de s’assurer que le gouvernement respecte ses responsabilités envers le bilinguisme. Selon elle, il faut protester, le dénoncer ouvertement. »  Enfin, le député d’Ottawa-Vanier Mauril Bélanger incite les Canadiens à porter plainte au Commissaire aux langues officielles pour dénoncer la nomination de M. Ferguson.

Ainsi, dans cette ligne de pensée, je vous fais parvenir les coordonnées de Commissariat aux langues officielles.  Il s’agit de porter plainte par téléphone en donnant votre nom, numéro de téléphone et adresse au (613) 996-6368.  Vous pouvez y indiquer que le motif de la plainte est la nomination d’un unilingue anglophone en contravention de la Charte Canadienne des Droits et Libertés et de l’adoption de la Loi sur les langues officielles du Canada.  Vous pouvez également consulter le site du Commissariat aux Langues officielles sur Internet pour de plus amples détails. 

Merci de votre attention à ce courriel!

Lysette Brochu