LES FRANCOPHONES DESCENDENT DANS LA RUE !

Le 18 juin : Manifestation au Quartier latin

Les Francophones descendent dans la rue !

À votre langue, citoyens !

vendredi 17 juin 2011

Autres articles

Le 18 juin marquera-t-il un tournant dans la débâcle linguistique de la France ? À vous de marcher !

Si vous trouvez anormal, scandaleux même que :

Un élève-ingénieur français ne puisse recevoir son diplôme sans passer par un « First certificate of Cambridge » ou un « TOEFL » même s’il ne compte absolument pas travailler pour une compagnie étrangère ou s’expatrier ;

Un nombre croissant d’établissements d’enseignement publics, y compris des universités, imposent à leurs étudiants, souvent tous Français ou francophones, des cursus en anglais donnés par des professeurs français ;

De plus en plus de conseils d’administration se déroulent en anglais au sein de groupes cent pour cent français et cela, sans que le moindre anglophone ne soit présent aux délibérations ;

De plus en plus de techniciens, notamment dans les hôpitaux, soient forcés d’utiliser des modes d’emploi écrits exclusivement en anglais, source de nombreux accidents dont la cause réelle fait l’objet d’une omerta de la part des gros médias ;

Lors de réunions scientifiques ayant lieu en France, l’usage du français soit complètement proscrit dans les communications tant écrites qu’orales ;

Les universitaires et les chercheurs doivent faire en anglais leurs demandes de financement non seulement à la Commission européenne mais aussi à l’Agence nationale de la recherche ;

L’apprentissage de l’anglais ait été rendu obligatoire pour tous les magistrats français (sur décision de Mme Rachida Dati) ;

Nos médias soient entièrement à la botte des intérêts angloricains et relaient sans vergogne la culture anglosaxonne en nous abreuvant d’auteurs et de productions made in USA, tout cela aux dépens des talents français, qui sont dès lors contraints soit à l’exil soit au chômage ;

Notre langue, toujours par le biais des médias et notamment de la Toile (cfr. des sites comme Paris-by-right), soit envahie de néologismes et des mots anglais non traduits, au point que toute innovation, toute initiative privée ou publique se voit désormais aussitôt affublée d’une appellation anglaise ( qui n’est d’ailleurs pas toujours pertinente dans cette langue) ;

L’actuel ministre de l’Education nationale, M. Luc Chatel, envisage l’introduction de l’anglais dès la maternelle, à trois ans, et que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mme Valérie Pécresse, souhaite qu’une grande partie de l’enseignement supérieur français soit donné en anglais ;

Si tout cela vous insupporte, vous révolte ; si vous êtes conscient des enjeux gravissimes de la guerre des langues ; si l’article 2 de la Constitution (« La langue de la République est le français ») vous tient à cœur, rendez-vous ce samedi 14h30 à la place du Panthéon à Paris pour une grande marche, parrainée par 31 associations françaises et de la francophonie, visant à dénoncer les conséquences du mondialisme financier sur la santé des nations et la diversité linguistique et culturelle du monde ; affirmer l’attachement au français, aux cultures francophones, et le rejet de l’imposition du tout-anglais par l’enseignement et les médias ; demander au gouvernement français la tenue d’un Grenelle de la langue française et de la francophonie !

La manifestation, qui a reçu le soutien épistolaire de François Bayrou, sera honorée par la présence et les interventions de nombreuses personnalités politiques et littéraires, parmi lesquelles on relève le spécialiste des langues Claude Hagège et le député-maire UMP de Maisons-Laffitte Jacques Myard, ainsi que le président de Debout la République Nicolas Dupont-Aignan. Jean-Pierre Chevènement pourrait, lui aussi, se joindre au cortège.

Tous les renseignements sont disponibles en ligne sur le site d’Avenir de la langue française.

http://www.avenir-langue-francaise….

Pour obtenir de leurs gouvernements l’organisation d’États généraux de la langue française et de la Francophonie,

Ø en criant leur attachement à la langue française et leur rejet de l’imposition de l’anglo-américain dans des secteurs toujours plus nombreux de la vie sociale de leurs pays : entreprises, universités, écoles, commerces, médias, loisirs,…

Ø en alertant les médias, l’opinion publique, leurs dirigeants, sur la question de la langue française, vitale pour l’avenir de tous les pays francophones ainsi que de la diversité linguistique et culturelle du monde.

Cette manifestation, portée par 28 associations, rassemblera des Français et des étrangers de toutes origines et de toutes opinions.

De nombreux parlementaires, responsables politiques, des syndicalistes, des académiciens, des universitaires, personnalités du monde de la culture, du sport, au-delà de la diversité de leurs appartenances, soutiennent cette action. Beaucoup se joindront au cortège. Certains parleront au micro sur les marches du Panthéon.

Les manifestants sont appelés à se rassembler à 14 h 30 devant le Panthéon, point de départ de la marche.

Pour toutes informations complémentaires,

envoyer un message à : marche.pourlefrancais@laposte.net

ou téléphoner à « Avenir de la langue française » au 01 43 40 16 51