GATINEAU HONORE UN CRIMINEL DE GUERRE !

Objet: « La rue Amherst garde son nom »— Le Droit

Monsieur Duquette:

J’ai bien apprécié votre article qui relève malheureusement et tragiquement l’indifférence de la Ville de Gatineau mais surtout du Maire Bureau et de son bras droit Patrice Martin dans l’affaire de la rue Amherst, décriée par M. Jean-Paul Perreault, président d’Impératif français.

Tout d’abord les agissements de Marc Bureau et de Patrice Martin ne sont pas vraiment surprenants pas plus qu’un certain nombre de conseillers à la Ville de Gatineau quand vient le temps de favoriser et/ou de défendre le fait français. (Note: Je me demande bien si nous sommes encore au Québec). Vous n’avez qu’à circuler dans Gatineau et retrouver les nombreux centres d’achat pour constater à quel point Gatineau est détaché de la Francophonie – quand la municipalité laisse les entrepreneurs gérer impunément leurs affaires sur son territoire avec des marques de commerce comme « Sleep Country », « Bulk Barn » et combien d’autres!

De plus, les commentaires de Marc Bureau comme ceux de Patrice Martin ne sont pas forcément significatifs dans l’affaire de la « rue Amherst ». Nous savons tous que Patrice Martin a un parti pris pour le Maire depuis longtemps – président du Conseil. Le fait que Martin a sondé les résidents de la rue Amherst ne signifie pas nécessairement que les gens sont « contre » le changement comme tel mais que ces résidents voient plutôt dans ce genre de changement tout un aria et des tracas que représentent un changement de leurs adresses postales; sans oublier que la plupart de ces gens résident dans le secteur depuis probablement plus de 25 – 30 ans.

J’approuve hautement les propos et la vision de M. Perreault dans ce dossier. Je déplore la position que prend la Ville de Gatineau par le biais de son Maire Marc Bureau en faisant la promotion d’un criminel de guerre. Encore une fois, c’est toujours plus facile pour la Ville de Gatineau de prendre la voie de l’inaction,  de la facilité et de l’indifférence.

Jean-Francois Raynault,
GATINEAU QC.