GATINEAU ET SES APPELS D’OFFRE

Bottin – « Programmation Printemps-Été 2011 et Bulletin municipal Printemps-Été 2011 »

Monsieur Patrice Martin,
Conseiller, Gatineau

Je constate encore une fois, à la manière de nombreux politiciens, que vous évitez de répondre à mes préoccupations et demandes légitimes de contribuable au sujet des coûts du « bottin » (Programmation Printemps-Été 2011) tout comme vous ne respectez pas votre propre note du 17 mars dernier où vous deviez me transmettre en tant que conseiller municipal de Wright-Parc-de-la-Montagne ces informations publiques.

Malgré votre refus, M. Martin, de me remettre ces informations auxquelles j’ai droit comme contribuable, j’ai obtenu les données publiques suivantes:

SOUMISSION 2010 SP 208 – IMPRESSION 2011 – PROGRAMME CULTURE ET LOISIRS – SERVICE DES ARTS, DE LA CULTURE ET DES LETTRES PROPOSÉ ET RÉSOLU À L’UNANIMITÉ QUE ce comité adjuge un contrat à la firme Groupe d’imprimerie St-Joseph inc., 1165, rue Kenaston, Ottawa, Ontario, K2G 6S1 pour l’impression du programme Culture et Loisirs de 2011 selon l’option 2, soit les publications hiver 2010-2011, printemps-été et automne 2011 pour un montant total approximatif de 195 987,12 $, incluant les taxes, le tout en conformité avec les documents d’appel d’offres et sa soumission déposée en date du 11 août 2010, et ce, comme étant la plus basse soumission reçue et conforme.

Le trésorier est autorisé à prévoir les fonds nécessaires au budget 2011 afin de donner suite à la présente.
Les fonds à cette fin seront pris à même les postes budgétaires suivants :

POSTE
02-70020-344-76600
04-13493 04-13593
MONTANT
59 403,08 $
2 849,00 $ 2 064,10
$

Encore une fois M. Martin, comme représentant et conseiller de Wright-Parc-de-la-Montagne, je vous demande d’éclaircir les crédits de 59 403,08 $; 2849,00 $; et 2064,10 $ toujours reliés à la soumission 2010 SP 208 – Impression 2011, Programme Culture et Loisirs, en fonction du contrat confié au Groupe d’imprimerie St-Joseph inc., Ottawa, Ontario.  De plus, est-ce que vous étiez au courant que cette firme gère son propre site Web (the St-Joseph Corp./St-Joseph Communications), en langue anglaise seulement, à Ottawa et que la majorité de ses activités philanthropiques sont dirigées au Canada anglais et en Ontario à la seule exception de l’Institut de neurologie de Montréal qui bénéficie de la largesse de la St-Joseph Corp?

JF Raynault.

—– Original Message —–

Sent: Sunday, March 20, 2011 10:02 AM
Subject:
RE: Bottin – « Programmation Printemps-Été 2011 et Bulletin municipal Printemps-Été 2011 »

Suite à des vérifications, je peux vous dire que les règles ont été suivies selon les termes de la loi et que nous ne pouvons pas discriminer contre une entreprise pour des motifs tels ceux que vous soulevez.

Patrice Martin
Conseiller municipal
Wright-Parc-de-la-Montagne

À : Martin, Patrice
Objet : Re: Bottin – « Programmation Printemps-Été 2011 et Bulletin municipal Printemps-Été 2011 »

Merci monsieur Martin; je compte sur vous pour ces renseignements.

Vous avez raison et je reconnais sincèrement l’initiative des membres du Conseil de la Ville de Gatineau à produire cet outil d’information fort utile pour nous citoyens. Par contre, je regrette et ça me désole, cependant, Monsieur Martin, que la Ville de Gatineau n’a pas su confier cet important travail d’impression à une firme québécoise ou, à tout le moins, à une firme tout aussi responsable que compétente en Outaouais.

De plus, surtout quand nous savons, Monsieur Martin, que la firme et compagnie St-Joseph corp. est la même qui avait déjà pignon sur rue au 45 Sacré-Coeur (ie. Groupe Communication Canada inc.). Les dirigeants de la St-Joseph avaient laissé miroiter au début des années 2000 la construction d’un atelier ultra-moderne dans le secteur Hull (Autoroute 5) en Outaouais (ie. valeur 30 millions$). Au début des années 2001, elle décidait de quitter le Québec et de laisser tomber l’Outaouais pour aller s’établir à Ottawa, en Ontario (ie. perte d’emplois, pertes de revenu (taxes) pour Gatineau, sans compter l’incidence sur les nombreux autres commerces dans le secteur, etc.). C’est très regrettable que vos fonctionnaires n’aient pas su regarder plus loin dans le choix des imprimeurs.

Je pense quand les dirigeants d’une entreprise du secteur privé prennent la décision de quitter le Québec et de laisser tomber la communauté, il devrait y avoir un prix à payer et ça n’a pas été le cas avec la St-Joseph corp. dans ce dossier; à mon avis comme contribuable, la St-Joseph ne méritait pas et n’aurait pas dû recevoir les encouragements de la Ville de Gatineau en matière d’impression du Bottin Printemps-Été 2011. J’espère fortement que ces renseignements vous seront utiles dans vos prochaines démarches en matière de travaux d’imprimerie.

Cordialement,

JF Raynault.