ÉLECTIONS FÉDÉRALES DU 2 MAI

L’environnement et la culture sont évincés !

Tenez, je propose à nos quatre principaux chefs, Harper, Duceppe, Ignatieff  et Layton, de mettre la question environnementale à l’avant plan de leur agenda, d’ici la fin de la campagne.  Au lieu de nous raconter vos drôles d’histoires de créations d’emplois ou d’octrois de crédits bidons d’impôts, parlez-nous donc de ce que vous aller faire de concret pour améliorer l’air qu’on respire et l’eau qu’on boit au Canada. Parlez-nous des vraies affaires, point à la ligne. Une chance que la candidate Élizabeth May est là pour veiller au grain. Malheureusement, elle est complètement absente de notre champ médiatique.

La cuture est un théme à peine effleuré de cette campagne fédérale. Bien oui, la culture, qui génère plus de revenus que le pétrole au Canada. L’industrie culturelle canadienne génère annuellement plus de 22,4 milliards de dollars à l’économie. La culture, au nom de laquelle ses artisans, dont les comédiens, auteurs-compositeurs, danseurs, différents festivals, concours de chansons, et j’en passe, ont pourtant grand peine à subsister, faute d’appuis de nos élus. Nous connaissons bien les idées absentes de M. Harper en ce domaine mais je demande aux autres chefs de nous parler de leurs politiques culturelles. Sortez de votre mutisme parce que là, je n’ai absolument aucune idée pour qui je vais voter.

Yvan Giguère,
Saguenay
Fondateur du Concours national de paroliers de langue française
www.paroliers.qc.ca