DÉPUTÉ AMIR KHADIR, LA LOI 101 ET LES CÉGEPS

Monsieur le député KHADIR
akhadir-merc@assnat.qc.ca

Votre opposition au projet d’étendre la loi 101 aux cégeps de langue française m’a estomaqué. La langue française est le référent vital de  la nation québécoise. Elle est consubstantielle à sa façon de vivre, d’aimer, d’espérer, d’entreprendre de s’ouvrir au monde et de contribuer à la richesse des nations. Ce que nos conquérants qualifient de « common  whealth ». C’est un miracle que le Québec, îlot dans un océan de langue anglaise, soit encore vivant après quatre siècles de proximité avec les descendants de l’Oncle Sam et de la Fière Albion. Cela a été possible grâce à l’opiniâtreté de nos paysans et la contribution de nouveaux venus dont vous êtes un brillant exemple.

Farouche défenseur comme vous de la liberté d’expression, je serais mal venu de vous chapitrer. Je n’en demeure pas moins chagrin de vous voir épouser, ne serait-ce qu’un temps,  les couleurs de nos légendaires assimilateurs.

Yves Michaud
Ancien député de l’Assemblée nationale du Québec