DE QUI SE MOQUE-T-ON À L’OQLF?

Les mandarines X ne sont plus en vente dans le magasin Y….

Je reçois une lettre de l’OQLF.

Oui, ma plainte était justifiée.

On m’apprend que les mandarines X ne sont plus en vente dans le magasin Y.

Et donc l’affaire est classée.

Oui, mais ces mandarines sont des produits saisonniers et elles sont importées en masse.

L’importateur des clémentines en question a-t-il corrigé le problème ?

Vend-il ailleurs au Québec de ces agrumes dont l’emballage contrevient à la loi? On n’en sait rien.

Qu’en sera-t-il lors de la prochaine saison de vente de ces clémentines?

Est-ce que la situation sera corrigée partout pour ces clémentines? On n’en sait rien. On classe, on fait du chiffre.

Pourquoi ne pas intervenir auprès de l’importateur plutôt que de constater que ce n’est plus la saison de ces clémentines dans un  petit dépanneur?

Patrick Andries

olqf-plus-dans-ce-magasin